daniel kieffer

 

Mois par mois, les conseils naturopathiques de Daniel Kieffer  

 

Bon sens, respect de la nature et priorité à l’hygiène de vie !

Avertissement :

  • Les textes, méthodes, techniques, tests ou conseils présentés dans cette rubrique ne peuvent en aucune façon se substituer à un diagnostic médical qui demeure la démarche indispensable pour identifier une maladie.
  • Ces suggestions invitent très fermement les lecteurs à ne jamais se soustraire à un traitement médical conventionnel et à ne jamais abandonner un traitement en cours sans l’avis éclairé de leur médecin référent ou de leur spécialiste.
  • La naturopathie n’étant ni une médecine alternative ni une médecine parallèle, elle se positionne clairement dans une stratégie systémique et intégrationniste du bien-être et de la santé durable.Dans un système de santé optimum, chaque praticien devrait en effet pouvoir intervenir en des temps différents de l’histoire de la personne : en l’occurrence, le naturopathe agira tantôt dans le champ de la prévention primaire active (c’est-à-dire en amont de la maladie, dans le cadre précis de l’éducation à la santé globale), tantôt comme acteur complémentaire des soins allopathiques classiques ou de soins des médecines dites douces (homéopathie, phytothérapie…), tantôt comme accompagnateur des processus de régénérescence (cadre des dysfonctions ou troubles dits fonctionnels). Dans les trois cas, il sera l’éducateur de santé globale incontournable et l’hygiène de vie sera pour lui prioritaire.

Les naturopathes aspirent et œuvrent aujourd’hui plus que jamais à la réalisation d’une authentique médecine intégrative où chaque praticien trouve sa juste place dans le respect mutuel des différences et des compétences, comme c’est déjà le cas dans de très nombreux pays du monde.

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Janvier

 

 

 

OBJECTIFS :         

VIVRE HARMONIEUSEMENT L'HIVER ET SES CONTRAINTES

DEBUTER L'ANNÉE POSITIVEMENT

Foie fatigué par les fêtes ? Reprise difficile ? Menaces virales ?

Voici quelques conseils hygiéniques essentiels pour bien gérer le corps et l'esprit avant le printemps.

-1- Chaque semaine, 24 heures de MONODIETE A LA SOUPE DE LEGUMES VERTS*. Aucun autre aliment ce jour - là.

Assaisonner généreusement d'herbes aromatiques abondantes (sarriette, fenouil, basilic, sauge, coriandre, genièvre...).

Peut aussi se pratiquer avec du riz, du sarrasin, du quinoa et même des bananes au four ou des pommes de terre bio, excellentes pour désacidifier le terrain des arthritiques nerveux, anxieux, ou frileux.

Quantités "libres et raisonnables" bien entendu. Consommer chaud mais non brûlant.

-2- Une à deux fois par semaine, SAUNA**. N'hésitez pas à découvrir ce vrai trésor de bienfait qui nous vient du nord, et déjà conseillé pour le mois de décembre…

Parmi ses nombreux bénéfices : soulagement des reins (en tant qu’émonctoires), drainage des surcharges acides toxiques, tonification des fonctions cardio-vasculaires, détente profonde, rajeunissement cutané...

Le HAMMAM, d'origine nord africaine, s'avère un peu moins détoxiquant (la chaleur humide épargne en partie la sudation) mais souverain pour purifier la peau, surtout quand il est suivi d’un traditionnel gommage.

A conseiller avec un vrai massage profond et ... un bon thé vert à la menthe sans sucre !

-3- S'autoriser à DORMIR LE PLUS POSSIBLE : se coucher une heure plus tôt ? S'offrir une sieste ?

Saviez-vous que c'est durant le sommeil

  • que s'épurent nos cellules acidifiées,
  • que se régénèrent nos énergies vitales,
  • que notre psyché s’autorise les interdits (rêves)
  • que les disques intervertébraux se réhydratent et donc que nous grandissons,
  • que notre cerveau se détoxifie,
  • que la mémoire se met en ordre,
  • et que nos immunités naturelles sont stimulées !

Alors, jouez franchement les marmottes, c’est la saison de l’intériorité…

-4- Soutenir les défenses, avec

  • des gélules d’échinacée (Dr Vogel) + Schizandra + Cordyceps de Solaray (à doser selon état général et budget)
  • une cure d’algues Klamath (Algo Tonic par exemple)
  • et des huiles essentielles de Pin sylvestre + Niaouli (diluer 5/6 gouttes de chaque dans un peu de gel de silice Biofloral ou d’aloe vera et se frictionner vigoureusement les reins et les pieds matin et fin d’après-midi).

-5- Vos articulations vous font souffrir par temps froid et humide ? Testez l’excellente formule Tamiflex (deTamipharm)

Autres options : cure de jus de curcuma et frictions locales avec un morceau de gingembre frais.

+ Une cure de silicium naturel (Ortie-Silice de Biofloral), et rendez visite à votre ostéopathe préféré !

-6- Energétique pour tous : Avant et après les trois repas, pratiquer SIX GRANDES RESPIRATIONS COMPLETES : inspirer lentement pendant 4 à 6 secondes en dilatant le ventre, puis toute la ceinture, puis toute la poitrine (comme une bouteille se remplit de bas en haut).

Ne surtout pas forcer cette inspiration.

Retenir tranquillement le souffle 4 à 6 secondes, puis expirer très lentement, et très à fond, en creusant la poitrine, puis le ventre, durant 8 à 16 secondes.

Souverain pour harmoniser circulation sanguine de retour, digestion, oxygénation cérébrale, métabolisme général, et pour réguler le plexus solaire et ses émotions trop souvent nouées !

Le « petit plus » de la méthode : "Imaginer que l’on inspire les qualités et vertus" à acquérir cette année, les stocker au plexus sur la rétention pleine, et "souffler consciemment les fatigues, toxines, blocages ou tensions faisant obstacle".

-7- Méditons : Les 12 premiers jours de l'année pouvant symboliser les 12 mois à venir, veillons tout particulièrement à les vivre dans la vigilance, le calme, la sérénité, la fertilité au service de nos idéaux les plus élevés, sachant concilier matérialité responsable bien incarnée et spiritualité vivante.

Analogiquement, les résolutions positives semées ces jours là n'en germeront que mieux !

Ainsi, au réveil et au coucher, visualiser -comme en sophrologie- une superbe « bulle de lumière » autours du corps, lumineuse et transparente, confortable, reliée au soleil par un fil d'or partant de la tête, et à la terre par le bas du corps.

Cette bulle n’est perméable qu’au positif, et notamment aux messages, conseils et protections de notre Moi supérieur. Elle rayonne le meilleur de nous - même vers les autres.

Lumineuse et chaleureuse année à toutes et à tous !

 

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Février

 

 

 

OBJECTIFS : ACCUEILLIR LES ENERGIES DU PRINTEMPS ALCHIMIQUE

                        EPURER LES SURCHARGES HIVERNALES : PRIORITE DETOX !

Si notre calendrier n'évoque le printemps que dans près d’un mois, les orientaux et tous les attentifs aux cycles de la mère - nature savent qu'il commence à se manifester au début de la lune montante la plus proche du 15 février : la sève, à nouveau, y est projetée vers les cimes et le chant des oiseaux change radicalement ; c'est le début d'une nouvelle "exhalaison planétaire" qui sera complète à la Saint Jean. Plus précisément encore, c’est après le 5 février qu’une transition de 18 jours permet d’entrer effectivement dans les énergies du printemps chinois. La transition fait référence à « l’intersaison »liée à la Rate, alors que c’est le Foie qui dominera le printemps.

Cette année, saluons les natifs sous le signe de la « Coq de Feu » !

-1- CURE SPECIALE « TONUS CEREBRAL » : Le réveil général lié à la saison concerne aussi les fonctions mémorielles, cognitives, cérébrales : Tester une cure d’Oméga 3 (Le StumSolaray, Solgar, …), associée à une cure de « Stabilium » de Yalacta, sur 4 à 5 semaines. Cette cure n’est pas réservée qu’aux étudiants du CENATHO !

2- "SULPHUR ANTI-OXYDANT" de SOLGAR, complétera cette cure, (tout en participant à la fonction antitoxique du foie par ses fractions méthylées-soufrées) : 1 comprimé le matin et le soir, plutôt au milieux des repas en avril, deux bonnes semaines. .

Nota : Ne pas consommer en période infectieuse ORL (le souffre est TRES puissant pour activer les éliminations, donc crises curatives spectaculaires en vue !)

Dans le doute, choisir une autre génération d’antioxydants naturels avec la cure d’Elixir Méditerranéen du Dr Jacob.

-3- DRAINAGE saisonnier dès les premiers beaux jours avec :

a) Deux soirées par semaine, remplacer le dîner par un grand verre de jus frais et cru (à l’extracteur de jus (Kuvings par exemple, l’un des meilleurs sur le marché !) ou faute de mieux, à la centrifugeuse), de chou (dont brocoli et kale+++) navets+, fenouil++++, panais+, céleri branche+++ ou rave++, concombre++++, carottes++, etc... Ne se conserve pas.

Boire immédiatement cet extrait, bien mastiquer, et consommer non glacé surtout.

Faute de mieux : le fameux jus du Dr. Breuss.

b) Tisane associant [prêle + frêne + romarin + curcuma + racines de pissenlit + un petit morceau de gingembre frais] par exemple (2 c. à soupe du mélange pour 1 litre d'eau. Amener simplement à ébullition puis laisser infuser hors du feu 20 minutes. Boire dans la journée).

c) Autre formule pour les amateurs de comprimés tout prêts à avaler : CANOL + HEPACLEM (en pharmacie). 1 à 2 comp. de chaque avant les 3 repas.

Encore plus naturel, bio et vraiment alchimique : L’« ELIXIR d’AUVERGNE » de Biofloral. Cure d’un mois.

-4- A partir du 20 du mois, profiter d'au moins deux matinées par semaine pour aller SE RECHARGER AUPRÈS DES GRANDS ARBRES :

Debout, déchaussé, face au nord ou à l'est, s'adosser au tronc d'un arbre très sain (chêne, hêtre, cèdre, séquoia ...), et poser la main gauche contre le tronc, dans le dos à hauteur de l'estomac, paume contre l'écorce, l'autre main se plaçant au plexus solaire. "Respirer" alors par la main gauche la vie nouvelle et montante, et la laisser s'écouler pour recharger et vivifier le creux de l'estomac.

Durée : 3 à 10 minutes.

Ne pas se refroidir. Se frictionner vigoureusement les pieds et les reins avant de reprendre une bonne marche oxygénant et consciente. Euphorie et revitalisation « prânique » garantie !

-5- Découvrir les bienfaits du PIEZZOR : émetteur de "piézo-électricité naturelle" fournie par un cristal de quartz, ce petit appareil de poche s'avèrera souverain pour "dérouiller les articulations" et stimuler les points réflexes du corps.

Très efficace (dans le cadre d'une bonne hygiène de vie naturopathique bien sûr !) pour soulager les douleurs, entorses, luxations, déchirures, traumatismes, contractures, et autres misères ostéo-musculaires.

Vente en ligne en cherchant un peu…

-6- Avez-vous pensé à commencer l’année à l’abri des nuisances électromagnétiques qui polluent l’environnement de plus en plus dangereusement ?

Le nouveau système « TR Traveller » de CEM Vivant cumule plusieurs gammes de protection.

Vente au CENATHO pour les proches (le collège n’envoie pas de colis).

Nota : Ce laboratoire a effectué de nombreuses recherches pour objectiver scientifiquement les bienfaits de ses appareils (sur le végétal, l’embryon d’œuf, l’animal et l’humain, via plusieurs expertises indépendantes françaises et étrangères). C’est pourquoi il a notre faveur.

-7- MARCHE CONSCIENTE revitalisante : d'un bon pas, inspirer sans forcer sur 4 pas, retenir le souffle sur 3 pas, et souffler très à fond sur 6 à 8 pas. Cesser si un léger vertige apparaît.

Reprendre et intégrer cette marche peu à peu.

Sur l'inspiration, se concentrer sur l'entrée des forces de vie (dilatation, santé, récupération, régénération, joie...), et sur l'expiration, rejeter consciemment les énergies indésirables (fatigue, toxines, peurs, doutes, pensées ténébreuses ...).

« La vie, c’est le mouvement ! »

A tester absolument !

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Mars

 

 

 

OBJECTIFS : S'HARMONISER AVEC LES ENERGIES DU PRINTEMPS

Temps de bascule entre deux climats, ce mois nous met profondément en relation avec les forces vives montant de la terre, et la connaissance énergétique associe le printemps au bois, au foie, à la couleur verte, à la saveur acide, aux énergies du désir et de l’imagination, voire aux frustrations génératrices de colères, etc ...

-1- CURE SAISONNIÈRE : PISSENLITS pour les sujets plutôt minces, nerveux, rhumatisants, arthritiques, spasmophiles et frileux.

Un jour de monodiète hebdomadaire à ne consommer que des pissenlits en salade, en jus (Schönenberger, Kneipp, Salus), en décoction (racines), voire en soupe (pissenlits + orties + carottes). Souveraine pour drainer foie, reins ou articulations ...

Pour les personnes plus trapues, non frileuses et plus dilatées : cure d’ananas. 10 à 12 jours où l’on remplacera le dîner par un demi-ananas bien mûr et biologique ; rien d’autre : Souverain pour les terrains de la goutte, de l'athérosclérose, des calculs, et de toutes les surcharges accumulées durant l'hiver.

Si tendance au diabète de type II ou à l’embonpoint, compléter l’équilibrage métabolique avecle bon complexe « TAMIBOLIC » (de Tamipharm, 2gélules matin et soir).

-2- RESPIRATION REGENERANTE DE PRINTEMPS : Assis confortablement, se pratique le matin, si possible au lever du soleil.

Vider les poumons. Boucher la narine gauche et inspirer par la droite en comptant 4 temps. Boucher les 2 narines et retenir (si possible) 16 temps. Libérer la narine gauche et souffler lentement sur 8 temps. Ré inspirer de suite par la gauche sur 4 temps. Retenir 16, libérer la droite et souffler sur 8, etc...

Pratiquer douze fois deux respirations (droite - gauche).

Cette « respiration alternée » harmonise le système nerveux, les hémisphères cérébraux, et toutes les dualités complémentaires en l'homme (animus / anima, yang / yin).

Très important : progresser à votre rythme, sans aucune violence ni malaise.

Si impossible à pratiquer en milieu naturel : se placer face à un diffuseur d’huiles essentielles (pamplemousse, oranger bigarade, petit grain…) ou un ioniseur.

-3- MARCHE DANS LA ROSEE : Choisir un lieu le moins pollué possible, et profiter de la rosée déposée le matin pour y marcher rapidement ou y courir, voire pour s'en frictionner le visage, les bras, le corps.

Grande revitalisation assurée : remise à la terre, ionisation négative, magnétisme tellurique, jouvence cutanée... et défoulement très ludique ! (Attention toutefois aux quelques réactions allergiques possibles aux herbes).

Faire suivre d'une friction du corps avec quelques gouttes d'Huile Essentielle de romarin à bornéol-camphre et de myrrhe, éventuellement diluées dans un gel d’aloès, de silice Biofloral , ou une crème neutre.

-4- Diffuser dans la maison des AEROSOLS aromatiques de ces mêmes huiles essentielles, et même un peu de VINAIGRE DE CIDRE, très correcteur des terrains stressés et dégénératifs.

Tester aussi l’association des Huiles Essentielles de mandarine, verveine et d’eucalyptus citronné ...car l’information acidulée est favorable au Foie…

-5- Vous avez plus de 50 ans et ressentez le besoin de vous recharger naturellement au sortir le l’hiver ? Essayez « TAMIVITALITY », de Tamipharm 2 gélules matin et midi.

-6- Profiter de la saison pour se faire harmoniser par un acupuncteur traditionnel compétent, et par un ostéopathe si possible ouvert aux lectures énergétiques et émotionnelles du corps.

C'est le moment de faire le ménage des colères rentrées, des conflits, frustrations, contrariétés et contentieux non ou mal exprimés risquant de "s'enkyster" peu à peu dans la cuirasse musculaire.

Bon courage et belle renaissance à toutes et à tous ! ... La Pâques approche !

 

img 1

Les conseils naturopathiques d'Avril/Mai

 

 

 

OBJECTIFS :

Quitter tout à fait l'hiver et s'accorder aux énergies régénératrices du printemps.

Optimiser les résultats scolaires qui approchent et ... tenir le coup jusqu'aux vacances !

 

Le symbolisme du Carême, puis de la Pâques coïncidant avec l'équinoxe de printemps nous invitent à "quitter nos manteaux d'hiver" sur le plan spirituel, mais aussi cellulaire, énergétique ou psychologique... Tout un programme non ?

 

 

-1- CURE DE JUS DE LEGUMES CRUS :

Préparés fraîchement (à l’extracteur Kuving par exemple et si possible, voire à la centrifugeuse) ou achetés en boutique de santé, ces jus vont s'avérer puissamment dépuratifs et régénérant.

Utilisez une base (1/2 verre pas plus) de carotte et/ou betterave rouge crue (les jus les plus sucrés et agréables), ou encore mieux de fenouil et / ou concombre (beaucoup moins sucrés), et complétez avec d'autres jus de légumes parmi céleri, navet, chou (dont choux chinois, brocoli, kale…), courgette, salades, potimarron, voire un peu de radis noir et très peu d’ail, d'oignon, curcuma frais ou de poireau.

Coupez d'eau au début si besoin.

Ne se conserve pas, sauf quelques heures si vous y ajoutez de la poudre d’acéreola et le contenu de deux ou trois capsules de vitamine E400.

A découvrir : les jus fraichement extraits Yumi, sans conservateurs ni pasteurisation ni stérilisation : leur conservation est assurée par haute pression, ce qui préserve tous les actifs ! Rdendez-vous sur le site https://www.yumi.fr/ et d’’ici quelques semaines, la marque va obtenir le label Bio.

 

 

Des jus de blé, d’orge ou de plantes peuvent aussi s'ajouter à la cure : pissenlit, ortie, plantain, bardane, bourrache, prêle, millefeuille, cresson, romarin, bouleau, artichaut (herbe d’orge en poudre : Green Magma de Celnat ou Herbe de blé de Algotonic, extrais bios de chez Salus, Kneipp, Schoennenberger, Biotta, Wéléda …).

Au moins un verre au lever et avant dîner.

… Et pourquoi pas en monodiète, un jour par semaine, comme unique nourriture ? (à déguster lentement 6 verres par jour environ) / Grande détox de fin de printemps assurée ! Et comme les jus sont bourrés d’enzymes, vitamines, oligoéléments, chlorophylle… c’est probablement la seule monodiète qui soit également revitalisante !

 

AUTRE SOLUTION : CURE DE PISSENLIT, DE BOULEAU ET DE SUREAU :

Ces trois extraits de plantes (en boutique bio), cumulent des effets dépuratifs complets : foie, reins, peau, intestins, articulations, ... se trouvent drainés et revigorés.

A utiliser en complément, à raison de deux cuillères à soupe de chaque flacon 15 minutes avant les trois repas, durant 3 semaines, ou, bien mieux, pour parfaire la cure de jus de légumes qui précède.

Au possible, soutenir les éliminations via les émonctoires avec le « Total Reins » et le « Total Foie » de Solaray, à raison de 1 à 3 gélules de chaque trois fis par jour.

Nota : A l’expérience, l’extrait de feuille de bouleau (Wéléda) est bien plus draineur que la classique « sève de bouleau » pourtant très médiatisée !

 

2- LIBERER LA PEAU :

Vos milliers de glandes sudoripares et sébacées sont autant de "petits reins et petits foies" trop souvent inactifs, disaient les premiers naturopathes, alors, accordez à votre peau bains chauds, douches écossaises, lumière, frictions au gant de crin, massages aromatiques, et ... câlins et caresses tellement thérapeutiques !

Alors, osez le sauna ou le hammam, chaque semaine, ou bien optez pour une discipline plus active, car renaître au printemps c'est aussi prendre des décisions pour sa qualité de vie nouvelle : gym. douce, aïkido, kinomichi, taï-chi-chuan, danse, ou bien bicyclette, stretching ou footing vous feront vite transpirer, brûleront bien des surcharges accumulées !

Le mouvement, c'est la vie.

Notre coup de cœur pour le sauna et son accompagnement naturopathique : Le Centre Tout Naturellement, 83 rue Lafayette 75009 Paris http://www.lecentrenaturo.com/

 

-3- Changer de peau, c'est aussi la nourrir de l'intérieur : Complément alimentaire « VM 75 » de Solgar (1 gel. matin et midi) ; y ajouter systématiquement 1 capsule de Complexe de caroténoïdes (excellent « anti-âge » de Solaray ou Solgar).

Autre option, associer un complexe de vitamines du groupe B + des apports de vitamines E (au moins 400 mg/jour) + A (plutôt sous forme de caroténoïdes en complexe) + une cure de Zinc, soufre, silicium, et collagène marin (différentes marques).

Ces nutriments complets conviennent à tous les cas.

Cure de 6 semaines.

 

-4- Des soins de SYMPATHICOTHERAPIE (stimulations réflexes endo-nasales) de PODOREFLEXOLOGIE (points réflexes des pieds), ou d'AURICULOTHERAPIE (points réflexes des oreilles) peuvent participer spectaculairement à la relance de vos fonctions digestives ou circulatoires, régler votre sommeil, ou optimiser votre tonus ou votre sexualité.

Parlez-en à votre naturopathe préféré !

Vous hésitez pour choisir ? Voyez la page « nos professionnels » sur le site du CENATHO. Quelques centaines de professionnels s sont classés par départements.

 

-5- De la maternelle à l'université, à l'usine ou au bureau, les fatigues et les stress se sont accumulées durant la saison froide. Soignez votre qualité de vie pour profiter au mieux de cette dernière ligne droite : HARMONISER sa journée dès le réveil.

  • Se lever 15 à 30 minutes plus tôt peut rapporter très gros : Premiers gestes : ablutions du visage, des mains, des dents et de la langue et douche écossaise revigorante, puis gant de crin énergique et friction du rachis et des pieds aux huiles essentielles stimulantes de romarin ou d’épicéa (épinette noire) (quelques gouttes avec un peu de gel d’aloe vera ou de gel de silicium organique.
  • S'accorder ensuite quelques minutes de recentrage : respirations conscientes (lentes, profondes, complètes, régulières), concentration / méditation / visualisation, si possible face au soleil levant, pour accueillir et se lier consciemment à la source de vie, et projeter ces énergies dans tout le programme positif de cette journée, et pourquoi pas sur toute la planète ? Se laisser imprégner de forces vives, de joie, de réussite, de paix et d'amour.Simplement dire « oui » à la vie ... en pleine confiance ! Accueillir. C’est trop souvent, comme le répétait Mandela, notre peur de réussite et de plénitude, notre crainte d’être potentiellement puissants, créatifs et débordants de potentiels qui nous limite, et non pas nos faiblesses… ! A méditer, non ?

-6- OPTIMISER SON SOMMEIL

  • Bain chaud relaxant de 15 à 20 minutes, (39°) avec les sels exceptionnels « Yunohana » (Ecoidées) au coucher, ou simple bain de pieds très chaud. http://www.ecoidees.com/ecoidees.php?id=105&m=2&c=14
  • Allégement quantitatif du dîner. Recherche attentive du "passage du train du sommeil" ... Savez-vous que c’'est la nuit que se récupèrent les forces physiques et psychiques, que s'éliminent les déchets acides, et que se régénèrent les immunités naturelles.Travailler aussi à "programmer" ses rêves et s'endormir baigné des plus lumineuses pensées de succès et d'harmonie.
  • Au besoin, s'associer l'aide de quelques comprimés de « Euphytose » ou bien. de « Sédatif PC » (pharmacies). Pour du « tout naturel » hors pharmacie, tester les effets étonnants du « Dormispray » de Sofibio.
  • En cas de déprime, ajouter 3 gélules du « Calmium » (Sofibio) qui ré-harmonisera les fonctions de la glande pinéale et la mélatonine, sans oublier les fameux acides gras devenus célèbres : « Oméga 3 » de Solaray par exemple. De nouveaux extraits de Safran s’avèrent aussi très bons pour le moral (chez PariNat) http://www.parinat.com/cat_name/irritabilite-tensions.aspx

-7- NOURRIR LE SYSTEME NEURO-PSYCHIQUE

Choisir pendant 2 mois les deux complexes naturels suivants, offrant toutes les substances indispensables à la mémoire, la concentration, le tonus psychologique, la gestion du stress :

 

  • Enrichir vos entrées de blé, de luzerne, de tournesol et de sarrasin germés; vos petits déjeuners de pollen frais Pollinergie et de purée de sésame bio; sans oublier de consommer beaucoup de dattes, algues, huîtres, moules, bigorneaux, et une pause-fruits frais toujours vers 11 heures et en fin d'après-midi.
  • « Stabilium » (de Yalacta) : 1 à 3 capsules aux trois repas : ce « Nuöc Mam » breton apporte les phospholipides lactofermentés d’extraits de poissons… Un vrai bon cadeau pour le cerveau.

+

  • « Karoshil » (de Le Stum) 2 à 11 heures et à 18 heures ; plus adaptés en cas d’instabilité de l’humeur et du tonus dans la journée.
  • Le stress d’un examen vous gagne : offrez-vous quelques séances de sophrologie ou d’hypnose Ericksonnienne et un flacon de Rescue Remedy (Dr. Bach) (4 gouttes 4 fois par jour sous la langue).
  • Votre mémoire flanche devant la quantité d’informations difficile à intégrer (par exemple durant des études en naturopathie au CENATHO ???) : tester un extrait de Bacopa munieri, plante qui accélère l’apprentissage d’une façon souvent très efficace… Nombreuses marques.

-8- Soutenir les fonctions hormonales (glandes surrénales notamment produisant les hormones antifatigue et antistress) qui complètent le travail du système nerveux, avec ce type de préparation végétale :

  • Ribes nigrum, bourgeon, mac. Glyc Mère. Herbalgem, (boutiques bio)
  • Angélica archangelica, Avena sativa et Eleutherococcus, T.M., à parties égales pour 90 ml. (pharmacie)

Mélanger vous-même les 2 flacons. Agiter.

Prendre 30 à 50 gouttes du mélange deux à trois fois par jour dans un verre d'eau ou mieux de thé Mû, d’hibiscus ou de Maté vert. Prévoir des prises au lever, vers 11 heures et vers 16 heures.

  • Autre solution et belle synergie de principes actifs offerte par le « Adrenal support » de Supersmart.com à raison d’un comprimé matin et midi.

 

-9- Les lectures du mois peut-être ? (choix parmi les ouvrages des anciens élèves du CENATHO)

Mais enfin, n'oubliez pas qu'au-delà de toutes les techniques, quelques-unes de nos cellules ressuscitent à chaque nouvelle pensée positive et lumineuse, à chaque sentiment chaleureux venant d’un aimant sans condition, à chaque geste créatif ou de service, à chaque parole de vérité.

Notre comportement nouveau incarne la vie nouvelle et fertilise notre avenir !   D.K. 

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Juin

 

 

 

 

OBJECTIFS : Se préparer aux nouvelles énergies de l'été et aux grandes vacances.

 

Bien des incidents d'été peuvent piéger les vacanciers insouciants : gare aux effets oxydants du soleil, aux crampes, lumbagos et claquages chez les sportifs occasionnels sous entraînés, aux gastro-entérites ("turistas") et autres intoxications alimentaires estivales !

 

-1- LA CURE DE CERISES est souveraine pour purifier l'organisme des personnes se reconnaissant dans le « tableau arthritique », c'est-à-dire propice aux dermatoses sèches, aux rhumatismes articulaires ou musculaires, à la frilosité, au « nervosisme » ou même aux crises de goute, aux calculs rénaux ou salivaires, voire aux surcharges pondérales simplement accumulées pendant les mois passés :

Entre les repas, 300 à 500 grammes de cerises non acides et biologiques à 11 heures et à 18 heures, très bien mâchées, et, si possible, monodiète de cerises 48 heures par semaine pendant 3 semaines. (2 kg par jour environ).

Attention, ne jamais boire avec les cerises (sou peine de fâcheuse réaction colitique)

Si intestins sensibles, préférer la cure de pêches, toujours biologiques, voire aussi de papayes bien mûres.

La saison des nèfles est aussi encore là, profitez-en ; ce petit fruit, sorte d’abricot du pauvre, toujours bio, s’est bien acclimaté sous nos latitudes et nous offre un vrai cadeau d’antioxydants.

Sa richesse en potassium en fait un bon fruit alcalinisant.

Il est aussi régulateur des transits intestinaux rapides.

 A consommer bien mûrs, quasiment blets.

 Une décoction de ses feuilles est aussi conseillée en cas d’aphtes (bains de bouche)

 Quant à croquer quelques noyaux, une fois marinés 21jours dans un vin bio léger, ils aideront au drainage des excès d’urée (terrain de la goute).

 Ne pas consommer plus de 6 noyaux par jour.

 

-2- REMISE EN FORME CORPORELLE : REVEIL MUSCULAIRE ET ARTICULAIRE … au moins un mois avant de vous lancer à l'assaut des grandes randonnées, des escalades ou des heures de natation !

 Offrez-vous quelques plages de gymnastique douce, de stretching ou de musculation dans un centre de remise en forme où vous serez guidé(e) correctement.

 Vous pouvez aussi préparer peu à peu votre cœur et votre souffle par 30 minutes quotidiennes de footing à votre rythme, ou par une heure de bicyclette (même d’appartement !), un jour sur deux.

 Savez-vous que votre naturopathe peut aussi vous coacher ?

 

-3- Faire le plein d’ANTIOXYDANTS (le soleil est un gros inducteur de "radicaux libres", facteurs de vieillissement cutané et cellulaire), avec une cure de « Enocéride » de Le Stum + « Sulphur Antioxydant » de Solgar.

Ajouter sans hésiter 1 comp. de « Acide lipoïque » + un de « Co-enzyme Q10 » aux deux repas si vous avez plus de 45 ans !

Si vous préférez la formule complètement alimentaire, enrichissez le petit-déjeuner avec ces produits :

  •  Jus de grenade fermenté du Dr Jacob’s (1 dose)
  •  + baies d’açaï (1 cuillère à café de poudre Sol Semilla)
  •  +  huile de germe blé (2 cuillères à café)
  •  + ½ mangue fraîche
  •  + 2 noix de Pekan et 2 du Brésil
  •  + poudre d’acérola pure (Sol Semilla) (1 cuillère à café ou deux)
  •  + jus de pousses de blé ou orge (Celnat, Algotonic) 1 à 3 cuillères à café
  •  + 3 à 4 gousses de cacao crues (Sol Semilla) 

-4- Prévenir les TROUBLES CIRCULATOIRES s'aggravant souvent avec les premières chaleurs : jambes lourdes, gonflements des doigts et des membres, varicosités, fragilité des capillaires...

Eviter impérativement les coups de soleil sur les jambes, les longs piétinements en station debout, les chaussures à trop haut talons.

Systématiquement rafraichir les membres inférieurs en fin d’après-midi et de journée.

Cure interne de "Veino-Lymphax" (de Le Stum), et pour se masser les membres inférieurs : « Gel jambes légères » de Biofloral.

Les cures de plantes tibétaines Padma ont aussi fait leurs preuves depuis des générations… ! (à commander sur Supersmart.com)

A la moindre brûlure solaire, applications de gel de silice organique ou d'Aloe vera: deux des plus puissants anti-inflammatoires et hydratants connus ! (attention : ne protège pas des coups de soleil)

En soirée, la crème au cuivre Wéléda est aussi bénéfique pour les jambes (Pharmacie)

-5- Les « Turistas », ou diarrhées estivales banales nécessitent de boire abondamment, de ne prendre que du riz blanc et un peu de compote de coings, et d'ingérer, le premier jour, 2 à 3 prises de deux à trois grosses cuillères à soupe de CHARBON VEGETAL activé, diluées dans un très grand verre d’eau non glacée.

La poudre de caroube est aussi indiquée (rappelle le goût du cacao) ; à préparer ici avec du « lait de riz » par exemple.

Les jours suivants, 4 prises d’un bon probiotique type « TAMIprobio » de Tamifpharm, « Securil » de Yalacta, ou « Flore » de Xantis, ...), ou, faute de mieux, 4 fois 4 gélules de Lactéol fort (dans les pharmacies du monde entier).

-6- Envie (ou besoin) de gommer QUELQUES KILOS avant le test du maillot de bain ? Offrez-vous une cure thermale à la maison avec l’eau HYDROXYDASE (boutiques bio) ... 3 flacons / jour (sauf en cas d’hypertension artérielle non stabilisée ou d’insuffisance rénale vraie)

Pas suffisant ? Engagez-vous dans trois jours de dissociation alimentaire assez sévère mais tellement efficace :

  • 1er jour = protéines seules (poisson, œufs durs, volaille, tofu…) et un peu de légumes verts cuits ;
  • 2ème jour = que des légumes, crus, cuits, ou en jus, en soupes, à volonté… ;
  • 3ème jour = cerises ou pêches ou pastèque ou melon (1 à 2 kg répartis dans la journée).

Renouveler ces trois jours de cure chaque semaine.

... Et que les Feux de la Saint Jean éclairent, réchauffent et vivifient vos cœurs pour ce nouveau solstice d’été !

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Juillet

 

 

 

OBJECTIFS : PROFITER AU MIEUX DES CONGÉS D’ETE ...

OU BIEN COMMENT "SURVIVRE" ENCORE UN MOIS AU TRAVAIL !?

-1- PAR LA CURE DE PECHES :

Ce fruit, dit aussi "prune de Perse", est de la même famille que les roses, et, comme elles, il procure une peau rajeunie et satinée.

Le retour sur les marchés de quelques variétés de pêches anciennes, comme les pêches plates, permettent de varier les plaisirs.

En monodiètes : de 24 heures chaque semaine à 4 jours de suite pendant une semaine de repos ensoleillé de préférence.

La cure est très diurétique (épuration rénale des cristaux et acides de l'organisme), doucement laxative et régénératrice des fonctions digestives.

Prendre 1.5 à 3 kilos par jour, de qualité bio.

Voir aussi la recette du "vin de pêches dans "Cures Naturopathiques » (éditions Grancher).

-2- PAR LES SOINS CUTANES :

Vent, soleil, mer ... ou pollutions sollicitent et fatiguent bien des peaux. Tester pendant une semaine les masques de pêche bio, écrasée (2/3), bien mûre, liée à de l'argile blanche surfine (1/3), au pollen FRAIS (2 c. à café), à une goutte de la si précieuse huile essentielle de Rose de Damas ou de Bulgarie, une pincée de curcuma et à 8 gouttes d'huile végétale de Calophylle Inophylle.

Garder 15 à 20 minutes sur une peau préalablement nettoyée au vinaigre de lavande dilué.

Au coucher, compresses de tout le visage avec du Suc d’aloès, (gel ou pulpe d’aloe vera) pure merveille réhydratante, anti-inflammatoire, adoucissante.

Penser aussi aux extraordinaires bains Yunohanna (de chez Eco Idées / Ethnoscience), sels du Japon qui nettoient et revitalisent la peau tout en relaxant et drainant l’organisme (15-20’ à 38-39°). Si vous voyagez : les sachets s’emportent à l’hôtel du bout du monde…

-3- PAR LES IONS NEGATIFS AROMATIQUES :

Faute de forêts landaises, d'orages bienfaisants ? …de la proximité d’un volcan en éruption (!) ou de cascades de montagnes, l'air des cités se charge de gros ions positifs dont l'accumulation semble très liée à des fragilisations respiratoires, nerveuses, psychologiques et immunitaires.

Faire des cures à domicile d'ions négatifs en diffusant des huiles essentielles d'oranger, citron, mandarine, pamplemousse, citronnelle de Ceylan, mélisse, verveine odorante vraie (souveraine mais si coûteuse !).

Utiliser en ambiance, plusieurs fois 15 minutes dans la pièce, et lors des exercices de respiration profonde.

L’idéal selon nos études, notre expérience et notre coup de cœur : L’« œuf d’albâtre » probablement le meilleur ioniseur du marché mondial ! (disponible à nos bureaux parisiens : ventes sur place uniquement (01 42 82 09 78)

-4- PAR DES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES BIEN CHOISIS :

Les « Advanced antioxydant » et le « Sulfur antioxydant » (Solgar) s'avèrent un étonnant couple combattant les radicaux libres (notamment dus à l'ensoleillement), mais aussi une aide précieuse aux fumeurs actifs ou en sevrage.

Autre option méditerranéenne que la recherche scientifique valide généreusement : la cure de jus grenade fermentée du Dr Jacob : 1 à 2 cuillères à soupe par jour sont souveraines pour lutter contre l’oxydation et même restaurer bien des terrains pathologiques..

Le « SuperC bio » de Solaray qui présente une excellente vitamine C naturelle, bien plus rapide et durable dans l'action, et riche de ses métabolites naturels utiles en été (circulation et stabilité du tonus notamment). Si la poudre est préférée : Sol Semilla bien sûr.

Le « Vibra-gest » (Solgar) aidera efficacement et naturellement à mieux digérer les repas où, souvent en vacance, sont oubliés les principes nutritionnels naturopathiques pour la convivialité et le plaisir de la table.

Foie à soutenir plus activement ? Petite cure de Chardon Marie (Solaray, Fenioux…), 2 à 4 par jour sur 8 à 10 jours).

Risques de « turista » en voyage ? Penser à l’étonnant « Bio-Travel » de Yalacta.

-5- ET PAR 15 MINUTES QUOTIDIENNES DE DYNAMISATION PSYCHOLOGIQUE

… où se lier symboliquement au soleil levant ou à une flamme qui représentent la lumière, la chaleur et la vitalité :

Bien relaxé, imaginer qu’on y inspire consciemment quelques "rayons solaires" de sagesse, discernement ou lucidité (lumière), de joie, d'amour, de compassion ou de pardon (chaleur), de santé nouvelle et de rayonnement enthousiaste (vie) : le meilleur du soleil sans ses brûlures !

Puissent les premiers feux de l'été vous permettre d'accueillir ainsi la pleine santé et la rayonner autours de vous toujours plus généreusement !         

img 1

Les conseils naturopathiques d'Août

 

 

 

 

OBJECTIFS : "RECUPERATION HOLISTIQUE" & PRIORITE à la QUALITE DE VIE.

COMMENT ?

-1- PAR DES CURES DE FRUITS :

 

Pêches, melons, pastèques, ananas, premiers raisins, bananes, framboises, mangues ou papayes peuvent servir de cure mono-diététique durant tous les dîners d'une semaine, ou durant 24 heures hebdomadaires, voire 48 heures deux à trois fois par mois.

Ces cures agissent sur le mode du jeûne, elles autolyses les toxines et surcharges métaboliques diverses, activant les grands filtres naturels (émonctoires), et libérant l'énergie vitale utile aux fonctions régénératrices.

Les quantités sont "libres et raisonnables" (2 à 3 kilos / jour).

Consommer une variété de fruit à la fois.

Qualité biologique indispensable, et prudence bien entendu chez les colitiques (sauf banane ou compote).

 -2- EN COMBLANT TOUTES LES CARENCES NUTRITIONNELLES :

Faire souvent le plein de vitamines, minéraux, enzymes, etc est aujourd'hui devenu indispensable. Penser d’abord aux complexes nutritionnels très polyvalents : pollen frais « Aristée » (ex Pollénergie), lait de jument « JumVoilac » / Jum’Vital, algues de mer et d’eau douce, jus de légumes crus, germes...

Mais aussi au puissant « Floradix (de Salus), forme de fer non oxydant et très assimilable indispensable notamment chez la femme ;

A « Spectro » (de Solaray) qui s'avère aussi l'un des complexes polyvalents les plus utiles à notre époque de stress et de carences multiples…

Alterner avec des cures de « Green Magma » (poudre pousses d’orge) et / ou d’« AlgoTonic » (blé et luzerne), inestimables apports de chlorophylle, enzymes antioxydantes, et … vitalité !

 

-3- EN AIDANT A LA REGENERESCENCE NERVEUSE :

 Par le sommeil : 8 à 10 heures de bon sommeil ne sont pas superflues, de même qu'une sieste ou une relaxation, libre ou dirigée, après déjeuner… A oser tout l’été !

 Par les oligo-éléments ciblant le système neuropsychique : zinc et rubidium le matin, cobalt et magnésium avant dîner par exemple (Catalyons).

 Par le massage relaxant : très lentes, enveloppantes et sensuelles onctions d'huiles parfumées (avec 5 % d'huiles essentielles de lavande vraie + marjolaine) au coucher, et des frictions matinales de toute la colonne vertébrale et des pieds avec une huile tonique (10% d'H.E.CT. de basilic et de pin sylvestre).

 Par une cure de plantes adaptogènes anti-stress : Muirapuama, gomphrena et morinda (Guayapi ou Sol Semilla) ou éleuthérocoque, ginseng rouge et maté (plus communes) ; 2 gélules de deux de ces plantes au choix, aux trois repas ; alterner chaque semaine avec « Omega 3 » de Solaray.

-4- EN CUMULANT CHAQUE JOUR DES ACTIVITES LES PLUS « VITALOGENES » :

  • Marche pieds nus dans la rosée ou la terre fraîchement labourée, voire la pluie d'orage ;
  • Recharge le dos aux grands arbres ;
  • Grandes randonnées oxygénantes ;
  • Marche en bord de mer (eau mi-mollets) ;
  • Bains de soleil (progressifs, le matin, et en activité physique) ;
  • Bains de lumière orange dans la journée et violette le soir (spots colorés ou filtres) ;
  • 6 grandes respirations complètes (abdominales et thoraciques, par le nez) avant et après les trois repas sur le rythme 4" j'inspire sans forcer, 8" je retiens, 8" j'expire à fond ;
  • Frictions au gant de crin puis aux huiles essentielles (épicéa, romarin à camphre, thym à linalol...).

 Profiter de cette période pour sortir de la sédentarité, se libérer de toutes les drogues et addictions éventuelles et des « dévitalisants » divers (tabac, alcool, médicaments superflus, excitants, vie nocturne, excès de travaux sur écran (!) etc).

Enfin, se détendre n'est pas négliger la vie de son âme : les lectures spirituelles sont toujours les bienvenues : invitations à la prière selon votre foi personnelle, à la méditation de pleine conscience, aux comportements nouveaux, harmonieux et créatifs pour la rentrée …

3 pistes grand public ?

  •  Les ouvrages de Bernard Werber
  •  De Thierry Janssen
  • De Frédéric Lenoir

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Septembre

 

 

 

OBJECTIFS : GARDER LA FORME DE L'ETE

PRÉPARER L'AUTOMNE,

AIDER NOS ENFANTS À BIEN VIVRE LEUR RENTRÉE …

COMMENT ?

-1- PAR LA CURE DE RAISINS : 1 grappe à 11 heures et à 18 heures, en plus des repas habituels, durant deux à trois semaines. Cette cure dites « supplétive » pourra déjà faire bénéficier des vertus dépuratives du raisin. Souvent expérimentée comme légèrement « coupe faim » elle aura tendance à limiter l’appétit aux repas également.

Puis, en cure intégrale (monodiète) de 48 heures à 4 jours pleins : prendre alors, pour tout aliment, de 2 à 3 kilos de raisins par jour, blancs ou noirs, bien mûrs, entiers ou en jus, mais impérativement bio !

Pas de fatigue à craindre (800 K/calories / kilo) et purification intégrale assurée.

La reine des cures pour beaucoup d’hygiénistes.

Les tanins et flavonoïdes des raisins noirs sont plus antioxydants que les blancs mais ces derniers sont mieux tolérés en cas d’estomac très sensible.

Précautions : Uniquement les jus chez les colitiques & contre-indication évidente: le diabète. Indirectement, éviter en cas de candidose intestinale avérée (les candida albicans adorent le sucré !).

Attention aux traitements des raisins non bios : régulièrement sont rapportées des œsophagites durant ou juste après la cure !

Enfin, si cette cure ne vous convient pas, quelques soirées ou journées de compote de pommes bio (cuites avec force cannelle, cardamome, anis) ou encore jus de légumes (sans tomate) feront l’affaire. La clé de toute monodiète demeure, ne l’oublions pas, la mise en autolyse par rédaction calorique bien plus que les effets thérapeutiques de tel ou tel aliment.

Enfin, si la cure de pêches du mois précédent n’a pas déjà été testée, et si la saison le permet, c’est encore le moment…

-2- PAR DES "MASQUES DE RAISINS" biologiques, écrasés et liés avec un peu d'argile blanche surfine. Appliquer sur une peau propre et préalablement réchauffée (compresses).

Garder 15 minutes.

Ajouter une cuillère à café de suc d’aloe vera, d'huile de noisette ou d’abricot ou périlla si votre peau est très sèche.

Enrichir de 2 gouttes d'H. Essentielle. d'Hélichryse italienne si peau couperosée.

Faire un masque par jour pendant au moins 10 jours.

Résultats souvent étonnants.

Compléter par une cure interne d’huile Omegarosa (« oméga 3 de la Rose musquée du Chili » ; qualité exceptionnelle).

-3- POUR TOUS : Cures de plantes dépuratives avec « ELIXIR D’AUTOMNE » Biofloral : 1 cuillère à café trois fois par jour dans un liquide (voire plus, selon réactions intestinale notamment)

Compléter si besoin avec une cure de CHARBON végétal activé (toujours à distance de médicaments ou de contraceptifs oraux !) ; ne pas hésiter à prendre deux grosses cuillères à soupe de poudre dans un grand verre d’eau, au coucher. Cure d’une semaine, puis un jour par semaine.

et 1 capsule d’HUILE DE HAARLEM au coucher pendant 8 jours (La Royale).

Si le soufre (traité sur le mode alchimique) de ce vieux produit est parfois difficile à tolérer (il a tendance à provoquer des réactions d’élimination centrifuges parfois indésirables) s’orienter vers le « must » de la détox avec une cure de Glutathion : Sublithion de Le Stum (laisser fondre une pastille entre la joue et la langue matin et soir ; ne pas sucer, ne pas croquer). Probablement le meilleur produit du marché mondial. Indispensable aux fonctions de détox hépatique et pour l’élimination des xénobiotiques et autres oxydants des innombrables pollutions.

-4- Anxiété avant la classe ? mauvais sommeil ? inquiétudes de la rentrés ? enfants (et parents soucieux...) bénéficieront de quelques comprimés à L’essence de Mandarine (Xantis) au dîner et au coucher, ainsi que

d'un BAIN À 39°, de 15 minutes, dans lequel on aura dilué 15 gouttes du d’huile essentielle de PETIT GRAIN et de MARJOLAINE bios dans un peu de savon liquide (ou de Disper ou de Solubol).

Penser aussi à une trace d’HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC sur le plexus solaire et sur la langue) et à une bonne cuillère à soupe d’EAU DE FLEURS D’ORANGER (bio !) dans les tisanes : effets anti-stress antispasmodique assuré.

Le « plus » énergétique pour un bon sommeil : complexe de secours spécial « sommeil » de Biofloral : trois à  quatre pressions (spray) dans la bouche, au coucher (ou dans la tisane)

-5- Besoin d’un grand nettoyage intestinal ? Oserez-vous la merveilleuse « cure Xantis » ou encore une hydrothérapie du colon ?

-6- PLANIFIER SA RENTREE : Septembre, (comme janvier pour l'année civile) est un temps de grande réorganisation. Réfléchir et se déterminer sur l'emploi du temps nouveau, la gestion harmonieuse des contraintes matérielles et des aspirations de santé intégrale :

  • Quelles sont mes priorités ?
  • Les leçons des mois qui précèdent ?
  • Quelles plages de détente et de récupération régulières m’accorder?
  • Quelles cures et monodiètes choisir ?
  • Quel temps nouveau pour mon corps? pour le mouvement? pour ma culture? mes amis ? la prière ou la méditation et ma vie intérieure ?

Lumineuse conscience à tous en cette rentrée et au mois prochain !

img 1

Les conseils naturopathiques d'Octobre

 

 

 

OBJECTIFS : PRÉVENIR LES AFFECTIONS HIVERNALES

PROTÉGER SA PEAU DES INTEMPÉRIES

-1- PAR DES MONODIÈTES ANTI-ACIDES RÉGULIÈRES :

24 ou 36 heures par semaine, ne prenez que des jus de légumes crus et bio autant que possible, fraîchement extraits à la centrifugeuse : pour une base de 2/3 de carottes et-ou betterave rouge et concombre, et 1/3 céleri rave ou branche, fenouil, navets, choux, panais.

Eviter la tomate plus acidifiante.

Ajouter si possible du jus de pousses de blé ou d’orge (frais ou Green Magma ou Algotonic).

Ces cocktails ne se conservant pas, donc boire immédiatement, par demi - verres, éventuellement coupés d'eau pure.

Drainage doux des émonctoires (foie, vésicule, reins, intestins, peau) assuré, et bonne recharge en vitamines, minéraux, oligo - éléments, enzymes, ...

Pour une journée : 5 à 8 prises selon vos besoins.

Si vos activités ou votre frilosité ne permettent pas cette cure automnale « anti acidité du terrain », pratiquez une monodiète hebdomadaire de soupe de légumes (poireaux, céleris, endives, navets, oignons, potimarron + abondance de laurier, thym, girofle, etc). Rien d’autre.

Quantités : A volonté.

Dernière option : cumuler le cru et le cuit !

-2- PAR DES BAINS DE SIÈGE FROIDS MATINAUX :

Avant votre petit déjeuner, et par exemple après une bonne douche chaude (ou vos exercices physiques pour ceux qui sont « du matin », vous asseoir dans une grande cuvette à demi remplie d'eau fraîche.

Agiter l'eau avec la main ou mieux un gant de toilette ou une grande cuillère en bois (cette dernière est préférable car elle évite de vous refroidir les mains !).

Durée : 20 secondes (pour les plus frileux, anxieux, sous - vitaux) à 5 minutes (après quelques semaines).

Réaction souhaitée : impression agréable de dynamisation générale, chaleur corporelle dans le quart d'heure qui suit.

Bien se frictionner (gant de crin, serviette très sèche, loofa) puis se masser énergiquement les reins avec 5 à 15 gouttes d’huile essentielle d'Épicéa (= épinette noire) ou de Sapin baumier, Pruche ou Pin sylvestre , pures ou coupées d'un peu de gel de silice ou d’Aloe vera ou d’huile de noisettes ou d’un lait de toilette neutre.

Contre - indiqué bien entendu aux grands malades, colitiques, diarrhéiques, durant les règles, et en cas de sciatique ou lumbago.

Bénéfices : tonification du système nerveux, des endocrines, de la circulation du petit bassin, de la digestion, et ... remplace vite le starter du café !

Attention : si la réaction chaude » qui est recherchée ne se produit pas dans les 10 minutes qui suivent : soit l’eau était trop froide, soit le bain trop long soit vous n’étiez pas assez réchauffé préalablement. A moduler donc.

-3- PAR DES COMPLÉMENTS ADAPTOGÈNES, STIMULANTS IMMUNITAIRES :

  • Un complexe « Antioxydant » (Solaray ou Solgar ou Nature’s Plus) à prendre selon indications du flacon.
  • A compléter avec le glutathion « Sublinthione » de Le Stum, comme le mois précédent, car deux mois sont nécessaires (trois à quatre fois par an).
  • « Echinacée » (Echinaforce de Vogel) : 1 comprimé à sucer deux fois par jour et toutes les 2 heures en cas d’attaque de froid ou de virus hivernaux…)
  • « Ashwagandha » (diverses marques) ; sauf hyperthyroïdie avérée.
  • Oligoéléments qui soutiennent les défenses naturelles : « Energisyon » et « Insuffisyon » (Catalyons) trois bouchons / jour (alterner les flacons chaque jour)

-4- PAR DES ONCTIONS PÉNÉTRANTES DU VISAGE ET DES MAINS, le matin avec un gel de silice organique (Biofloral) et au coucher avec de l’huile de Rose musquée du Chili (Rosa rubiginosa), parmi les plus puissants régénérateurs cutanés connus, antirides, anti-radicaux libres. 

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Novembre

 

 

 

OBJECTIFS :         

BIEN GÉRER LES REFROIDISSEMENTS

RÉPONDRE AUX ÉTATS GRIPPAUX

-1- PRÉVENTIVEMENT, prendre un BAIN CHAUD AROMATIQUE 2 à 4 soirs par semaine en fin d’après-midi : entrer dans l'eau à 34-37°C, puis ajouter peu à peu l'eau chaude jusqu'à 40°C maximum.

Rester alors 10 à 15 minutes, jusqu'à légère sudation du front, salle de bain bien aérée, puis se sécher rapidement et se coucher de suite en favorisant la transpiration.

Ajouter à l'eau 20 gouttes d’un complexe d’huiles essentielles de Niaouli + Tea Tree + Eucalyptus radiata, bien diluées dans du savon liquide.

Un plus à découvrir : les sels Yunahona (Etho-Siences / Ecoidées) qui permettent le même effet thermique mais dans un bain à 38 / 39°.

Si varices ou jambes lourdes : laisser les jambes hors de l'eau.

Contre-indiqué si troubles cardiaques avérés, hypotension artérielle, œdèmes, grossesse, infections dermatologiques ou gynécologiques, hémorroïdes aigues, allaitement…

-2- PRÉVENTIVEMENT toujours, et en plus des conseils du mois d'octobre, se masser une fois par jour les bronches et les plis (coudes, genoux, aines, cou, chevilles) avec quelques gouttes d’Huile Essentielle de Niaouli vrai (Mélaleuca quinquenervia ssp viridiflora), alterné avec Eucalyptus radiata et Tea tree (Melaleuca alternifolia), coupées d’une noisette de gel de silice ou de gel d’aloès si peau très sensible.

-3- Des cures de plantes adaptogènes favorisent aussi les réponses biologiques aux agressions du froid, du stress et des microbes ou virus.

Parmi ces plantes, penser

  • aux concentrés de bourgeons de cassis (Ribes Nigrum de chez Herbalgem ou La Royale sous forme de Macérats Mères) : 15 gouttes la matin et vers 15 heures,
  • aux gélules ou extraits liquides de Lapacho, Sureau noir, Shitaké, Eupatoire chanvrine, Noni, Pfaffia (ou Suma), Griffe du Chat (ou Uncaria Tomentosa), Plantain, Echinacée, Astragale, Eleuthérocoque, …

Suivre les indications d’emploi des flacons. Associer deux ou trois plantes pour une cure d’un mois par exemple.

Dosages à adapter selon les marques et conditionnements.

Pour les plantes amazoniennes, marques coups de cœur : Voy Alimento (Sol Semilla) ou Guyapi Tropical .

-4- De la chaleur par tous les bouts : répondre aux attaques de yin par du yang !

  • Un verre d’eau bien chaude au saut du lit ;
  • Commencer les repas par le plat chaud s’il fait froid ;
  • Pédiluve très chaud au coucher
  • Tisanes chaudes à 11 heures, 17 heures et après les repas :
  • Thé ou mélange de plantain + échinacée + griffe du chat + gingembre

Ou bien

Lapacho (faire bouillir puis infuser les autres plantes) + eupatoire chanvrine + sureau noir + gingembre.

Ou encore tisanes stimulantes de chez Yogi Tea

  • Ne jamais rester glacé (temps froid, courants d’air, immobilité) sans réagir : au minimum en se passant les mains sous l’eau très chaude.
  • Vous manquez d’un bon pull ? Osez la ouate thermogène (en pharmacie) sur les reins (ou dans les bottes –au jardin- ou chaussons si le sol est froid chez vous !)
  • Sans oublier la bouillotte chaude sur le foie après les repas et aux pieds si nécessaire.

-5- AUX PREMIERS SYMPTOMES (rhume : frissons, courbatures, état fébrile, céphalée...) et après diagnostic de grippe toujours posé par votre médecin, il est possible d’appliquer cette stratégie naturopathique :

  • Suppression totale du lait, de tous les produits laitiers et des fruits crus pendant deux semaines.
  • Eviter toutes les aliments acides (sauf citron chaud) : tels qu’oranges, tomates, ketchup, baies, oseille, cornichons, rhubarbe, épinards, blettes, vinaigres, yaourts, sodas, cidre, vin blanc, etc, ou acidifiants (café, cacao, viandes, coca, sucres blancs ou roux et dérivés industriels, etc).
  • Limiter les aliments producteurs de mucus : outre les produits laitiers, diminuer ou supprimer quelques jours tous les lipides d’origine animale (beurre, crème et dérivés), et les glucides (chocolat au lait, céréales contenant du gluten, céréales raffinées, tous les sucres, et plus globalement tous les excès de calories non utilisés par le corps (elles se transformeront systématiquement en mauvaises graisses : cholestérols et triglycérides) que l’on retrouvera sous formes de crachats et autres mucosités !
  • Monodiète: 24 h. au bouillon de légumes (si fièvre) ou quinoa ou riz mi-complet.
  • Lavement intestinal ou douche rectale, même sans constipation.
  • Bains chauds comme ci-dessus, mais matin et soir.
  • Oligoéléments : Catalyons ou Granions de Cuivre + d' Argent + de Zinc + Or: 1 dose de chaque, 3 fois par jour + de Soufre (ou mieux Huile de Haarlem : 2 / jour / 4 jours ; la Royale)
  • Chlorure de Magnésium dilué à 20 °/°°: 20 grammes dans 1 litre d’eau très pure.

Prendre 1/2 verre 2 à 6 fois par jour selon sensibilité intestinale. Ne pas provoquer de diarrhée (mais le ramollissement des selles est physiologique).

  • Huile Essentielle de Tea tree (Melaleuca alternifolia) et de Thym à thuyanol-4 (Thymus vulg. ssp thujanolifera) : "une trace" (retourner le flacon sur le doigt) sur la langue toute les heures, en alternant les flacons.

A utiliser aussi en massages répétés du cou et des bronches.

  • Aérosols aromatiques (avec un diffuseur -ou aérosoleur- ne chauffant pas les H.E.) avec H.E. d'Eucalyptus radiata (Eucalyptus radiata), plusieurs fois par jour dans la pièce.
  • Echinacée : 20 gouttes (extrait Vogel) ou 2 gélules (Solaray) toutes les deux heures pendant 3 jours.
  • Comme boisson, décoction pour 1 litre d'eau : 1 c. à soupe de sarriette des montagnes ou origan  + 15 clous de girofle + 2 bâtons de cannelle + 1 pelure de pomme et de citron + 3 figues séchées.

Le rhum est ici vraiment facultatif !

Bouillir 5 minutes, infuser 15 minutes, filtrer, boire chaud ou tiède, éventuellement sucré au xylitol ou sirop d’agave.

NOTA : La législation française accorde au seul docteur en médecine le droit de diagnostic et de traitement des maladies. Consultez donc votre médecin dans tous les cas peu clairs ou inquiétants (fièvre importante ou rebelle, angines, ganglions douloureux, raideurs du cou, douleurs ou hémorragies associées, etc).

La « petite boutique du CENATHO » possède le livre de référence :

« Vaincre la grippe avec ou sans vaccin », par Daniel Kieffer et Guillaume Gérault, éditions Trédaniel.

Pas de vente par correspondance. 

 

img 1

Les conseils naturopathiques de Décembre

 

 

 

OBJECTIFS :         

BIEN GÉRER LES "FÊTES"

CONCILIER SANTÉ ET CONVIVIALITÉ

INCARNER LE SOLSTICE D’HIVER

Sachant qu'en hiver nos défenses sont mises à rude épreuve par le froid, les variations brutales d'humidité et le manque d'ensoleillement, tâchons de ne pas nous fragiliser encore par des repas de fête et des nuits blanches excessives. Dans tous les cas :

-1- REMPLACER LE REPAS qui précède un "réveillon" et les repas du lendemain par des fruits cuits (compote de pommes douces) ou du bouillon de légumes riche en poireaux, céleri et oignons.

Economie d'énergie et récupération assurées !

- Si vous prévoyez de trinquer plus généreusement ce jour-là, prenez deux bonnes cuillères à soupe de CHARBON VÉGÉTAL avant ET après la fête

Attention : Ne pas pendre avec un médicament car le charbon en neutraliserait les effets ; laisser au moins 3 heures avant ou après une prise de médicament (ou de pilule anticonceptionnelle).

-2- SOUTENIR LES FONCTIONS D'ÉLIMINATION en buvant durant la semaine qui suit 3 à 5 flacons d'eau « HYDROXYDASE » par jour. (Sauf si insuffisance rénale avérée et hypertension importante non stabilisée)

Compléter en aidant les fonctions des émonctoires avec 3 comprimés d’Hépato+ de chez Diet Horizon après les 3 repas, ou 3 cuillères à soupe d’Elixir du Suédois Biofloral après les 3 repas dans une tisane chaude. 

-3- S'autoriser à DORMIR LE PLUS POSSIBLE est essentiel :

  • Se coucher une heure plus tôt ?
  • S'offrir une sieste après déjeuner ? …
  • Stratégie simple mais très important, car c'est durant le sommeil que s'épurent nos cellules acidifiées, que se régénèrent nos énergies vitales et psychiques, que nos émonctoires travaillent à plein régime et que nos immunités naturelles sont stimulées !
  • Un « plus » à ne pas négliger : la bouillotte bien chaude sur le foie pour s’endormir et soutenir le filtrage nocturne !

Pour optimiser les rythmes du sommeil et donc l’endormissement tout autant que les coupures pendant le sommeil : se procurer une lampe de luminothérapie et l’utiliser au repas du matin, le plus tôt possible après le lever.

Si insuffisant, penser à un comprimé de Mélatonine (Solaray) au coucher (surtout si vous voyagez en avion et subissez le décalage horaire). Usage ponctuel. Eviter chez les pré-adolescents.

-4- Puisque notre FLORE INTESTINALE est au centre de la lutte contre les toutes les infections, les inflammations, les chutes immunitaires, les intoxications, le stress, etc (Lire ou relire "L'Homme empoisonné" !) régénérons-la puissamment avec une triple dose d’un bon probiotique tel que « LAB Symbiod’or » de PariNat avec un verre d'eau tiède, 30’ avant les repas copieux ou arrosés, et les lendemains au réveil, ou bien les excellents

  • Bioprotus de Carrare,
  • Lactospectrum de Le Stum ou encore
  • Flore Protect de Sofibio …par exemple.

-5- Si des insuffisances personnelles vous font craindre des digestions lentes, lourdes et épuisantes, prenez deux gélules d’un bon complexe poly enzymatique concentré avant et après les repas ... (Solaray, Symphonat, Solgar, Natures’Plus, …).

Ces enzymes viendront au secours de possibles surmenages des sucs gastriques, biliaires et pancréatiques.

Ne pas utiliser régulièrement, ni en cas d’ulcération digetsive.

-6- La pratique régulière du SAUNA est un gage précieux de santé : activateur général des métabolismes, il relaxe, épure, stimule et harmonise bien des fonctions. Renseignez-vous.

Pour les parisiens découvrez les bons services naturopathiques du « Centre Tout Naturellement » rue Lafayette 75009, Tél. : 01 42 85 70 58 (sauna, massages, repas bios…)

-6- Enfin, des apports de vitamine D naturelle ne sont pas inutiles sur les mois peu ensoleillés (décembre à mi mars sous nos climats). Outre son rôle bien connu sur la fixation du calcium, on sait aujourd’hui que cette vitamine participe à l’équilibre immunitaire (baisses des autodéfenses, cancer…), psychique (démences, Alzheimer…), sexuel (libido…) ou pancréatique (diabète).

Par exemple, D3 de DPlante, ErgyD de Nutergia, D3 de PariNat, etc.

-7- Savoir faire la fête sans s’y perdre…

Ne jamais oublier qu'un repas sain, équilibré, biologique, mais pris dans le chagrin, la frustration, la colère ou la contrariété devient bien pire qu'un repas traditionnel, fort peu "naturopathique", mais pris entre amis, dans la joie de l'échange et du plaisir partagé !

Encore faut-il donc se déculpabiliser pour savoir vivre authentiquement la fête, et savoir rendre grâce, en ces temps de disette pour beaucoup, devant une table bien garnie…

8. Méditons un moment : Certes, l’hiver est la saison de froid, de l’obscure, mais c’est dans cette nuit utérine que germe les graines qui ne se montreront qu’au printemps prochain.

Pour rappel, quand nos calendriers occidentaux fêtent Noël et l’associent au début de l’hiver, notre planète fonctionne différemment : le calendrier chinois est clair sur ce point, et le solstice d’hiver, fin décembre, est bel et bien le sommet de la saison hivernale et non son début !

Pour preuve, une bonne nouvelle : les jours rallongent depuis le lendemain de Noël (ou plus exactement juste après le solstice…). Le symbole est plus que révélateur de l’espoir que l’on peut placer dans les fêtes de la Naissance spirituelle, chacun pouvant faire de son cœur une crèche où accueillir le meilleur de son âme, de son être profond et les mille et unes ressources du Soi qui y sommeillent.

Très lumineuses fêtes de Noël et de fin d'année à toutes et à tous !

-------------------------------------------------------------

Pour aller plus loin :

Lire l’un des 25 ouvrages de Daniel Kieffer sur ce site, onglet « livres » http://cenatho.fr/index.php/livres

Consulter l’un de nos praticiens (plus de 500 professionnels ont demandé à figurer sur cette liste ; onglet « Nos professionnels », classement par départements)