Mémoires de fin d’études de naturopathie, présentation publique du 12 juin 2017

Nous avons eu la joie d’auditionner une vingtaine de candidats en fin de formation et de les gratifier du diplôme de praticien de santé naturopathe CENATHO ainsi que de la Certification nationale fédérale (La FENA, ex FENAHMAN).

Merci à nos formateurs Hélène Gazzéra, Christian Brun et Catherine Jamet qui ont partagé ces moments forts.

Beate Nehmer-Vernier (Promotion Samadhi, maître de mémoire Catherine Jamet) : Exceptionnellement, nous avons pu auditer l’une de nos stagiaires en fin de formation de sophrologie. Son mémoire de stage traitait de « La sophrologie à l’école ». Adaptée au 10/11 ans, en classe élémentaire, ce travail collait bien au cadre sensible pour l’académie facteurs de stress, confiance en soi, estime et image de soi. Une classe de 27 élèves (par demi-groupes) a été suivie, via 9 séances de 14 à 16h15, de novembre à février. Les gamins ont beaucoup apprécié, même si les crises de rire furent nombreuses on peut l’imaginer… La progression a été ajustée en live. Respiration, exercices corporels, accès à l’imaginaire… une belle réussite et déhjà d’auters projets similaires qui s’offrent à notre sophrologue !

Nicole Donadieu (promotion Pépites, maître de mémoire Christian Brun et le Dr Jacques Brassecasse, chirurgien dentiste à orientation naturopathie) :

« Accompagnement naturopathique des parodontoses » ; une synthèse pour le grand public, un point sur l’inflammatoire, le terrain, la place préventive du naturopathe aux côtés du dentiste : le partage de la dimension holistique de la santé ; les dents comme « terreau de naissance » lié aux Reins chinois… la parodontite comme partie émergée d’un vaste iceberg psychologique, voire spirituel ?

Emmanuelle Monier (promotion Lumière, maître de mémoire Daniel Kieffer) : « Interviews & articles sur la naturopathie pour le grand public ». Différents médias ont reçu les travaux de notre candidate également journaliste ; également co-auteure d’une Encyclopédie du bien-être… ce mémoire cadrait bien avec l’orientation « Outils de promotion de la naturopathie ». Il s’est ouvert à des domaines connexes comme le Qi-Gong, la vertébrothérapie, le Zen…

Sandrine Hidoux (promotion Soleil, maître de mémoire Hélène Gazzéra) : « les probiotiques en naturopathie, comment bien les choisir ? ». Rappels sur le microbiote et ses implications au plan immunitaire, digestif, psychologique… Il n’existe encore quasiment aucune publication liée à la spécificité des différentes souches de probiotiques hélas. Impact de l’alimentation bio, variée, lactofermentée… Depuis 2012, meilleur connaissance des trois grands entérotypes, dont les bacteroides, associés au terrain de l’obésité et du diabète. L’avenir des « implants fécaux » ?…

Marion Bacro (promotion Phénix Rouge, maître de mémoire Daniel Kieffer) : « Troubles bipolaires et naturopathie ». Excellente présentation malgré le stress… Ce qu’est le syndrome, son diagnostic médical en psychiatrie, les causes possibles (génétiques vs épigénétiques ?), les médications… Impact des métaux lourds et toxiques, du gluten du microbiote, des carences,… Comment accompagner au mieux au plan du terrain et de l’approche causaliste ?…

Claire Dromain (promotion Unité, maître de mémoire Catherine Jamet) : « Comment aider les aidants en naturopathie ? ». Un sujet de couleur humaniste qui pointe les difficultés dans l’accompagnement de proches souffrants de maladies de longue durée, handicapés ou en fin de vie. On compte en France 11 millions d’aidants familiaux à ce jour, dont 58% parmi les actifs, et 33% dans la tranche d’âge 50/64 ans ; 50% d’entre eux négligent leur propre santé… Clés naturopathiques (cures et techniques) pour optimiser cet éprouvant bénévolat du cœur…

Estelle Filipe (promotion Theobroma Cacao, maître de mémoire Daniel Kieffer : « Mon cancer, ma chance, ma renaissance ! » ; audacieux sujet qui va bien au-delà de l’autobiographie, et met en valeur les apports de la naturopathie en complément des soins médicaux. Eléments de cancérologie, diagnostics, traitements… effets secondaires ou indésirables… Utilisation des probiotiques, de la cure Breuss, du jeûne, des enseignements de Karl Simonton (visualisations positives), des antioxydants, des soins énergétiques, des produits Beljanski, de l’aloès barbadensis, de la spiritualité…

Karine Gourgue (promotion Antahkarana, maître de mémoire Catherine Jamet) : « Ecoles nouvelles et projet pédagogique » ; Les structures Montéssori, Freinet, Waldorf (Steiner) ou Dynamique prennent-elles en compte la santé holistique des enfants ? Si oui, comment ? Développement d’un projet de création d’école privé avec son époux : étude de plan en plan et vision intégrative… Tous nos vœux de réussite !

Valérie Adelinet (promotion Theobroma cacao, maître de mémoire Christian Brun) : « Accompagnement de la maladie de Lyme en naturopathie ». Sujet tristement d’actualité : épidémiologie, origines, dangers, difficulté du diagnostic sérologique, confusion des tableaux cliniques… Que faire des toxines de cette bactérie dite rusée, planquée, résistante et mutante ? Comment accompagner l’errance médical des malades ? Impact des cures et techniques du PSN…

Jessica Horber (promotion Nephtys, maître de mémoire Guillaume Gérault) : « Minimalisme et naturopathie ». Approche originale pour limiter les frais des clients des naturopathes et assurer les fondamentaux de nos conseils par des voies simples, commodes et peu coûteuses… Pour exemple : jeûner, mastiquer, marcher, respirer…mais le faire bien, ne coûte rien et rapporte gros… de même que pratique une gym douce ou du yoga en  milieu associatif ; le modèle Okinawa (Japon) et celui de la Sardaigne confirment le bon sens des médecines naturelles traditionnelles…

Magalie Verron (promotion Paracelse, maître de mémoire Hélène Gazzéra) : « Un jeu de carte en relation d’aide ». Atypique, original et pertinent comme son auteure, ce mémoire propose un outil ludique utilisable en divers temps de la relation d’aide naturopathique. Il couvre un panorama des causes des affections rencontrées, porte à la réflexion croisée, aux échanges transversaux, touche les 7 plans (holisme oblige !) via une centaine de cartes… Un alibi pour amener à mieux réfléchir, à partager du sens, à s’autocritiquer avec bienveillance…

Sophie de Saint Phalle (promotion Pépites, maître de mémoire Xavier Mauroy) : « Bien vieillir avec la naturopathie » ; mémoire éponyme à l’un des livres de D.K., mais ouf, pas de copiés-collés ! Il s’agit du suivi clinique de 6+ personnes en centre spécialisé ; impact mesuré des cures et techniques naturopathiques : action sur l’homéostasie, l’équilibre acide-base, la biochimie du cerveau. Une expérience humaine très riche et confirmation que nous avons d’excellents résultats lorsque les corrections de terrain sont portées en priorité vis-à-vis de la foultitude des symptômes !

Silva Radujkovic(promotion Agâpè, maître de mémoire Fabrizio Medail) : «  Accompagnement naturopathique pour une meilleure conscience corporelle chez les enfants ». Introduction d’outils respiratoires, éléments ludiques de recentrage, d’exercices, … appliqués à des populations d’enfants dits à problèmes (TDAH, dys…). Il a fallu souvent négocier, marchander, patienter…mais beaux résultats comportementaux obtenus. A suivre sur de plus grandes cohortes…

Françoise Vernet (promotion Pépites) « S’engager dans une AMAP », livre publié aux éditions Kaizen, collection « Je passe à l’acte »bien connues pour leur implication dans la médiatisation du positif et du meilleur des humains… Nous ne sommes pas loin des Colibris de l’ami Pierre Rabhi ou de la belle énergie du film Demain, à voir ou revoir… Un guide pratique pour découvrir, créer ou participer à une AMAP (il en existe plus de 2.500 déjà en France) : les circuits courts sont gagnant-gagnant, le locavorisme aussi…enfin un mémoire lié au plan socioculturel et environnemental… Bravo.

Sylvie Guillemin-Lanne et Michel Pereira (promotion Pépites, maître de mémoire Christian Brun) : « Les arbres de décision en naturopathie ». Un excellent travail de ce binôme qui a su créer un outil d’aide au bilan naturopathique, aide au causalisme appliqué. On touche ici à la méthodologie qui confronte la naturopathe à un nombre considérable d’exclusions lors de son bilan ou de sa guidance d’anamnèse vis-à-vis du client exposant ses troubles ; Les arbres de décision fonctionnent en médecine comme aide au diagnostic, et, tels des arbres généalogiques binaires (oui-non de question en question), ils s’appliquent au champ de la sémiologie différentielle. Belle synthèse didactique ; un travail qui appel à des recherches complémentaires mais surtout à des applications concrètes en cabinet. Le cas de la fatigue chronique est présenté comme exemple au public. Une petite merveille pour ne rien rater dans son enquête en face à face, intégrer la biologie ou les examens complémentaires médicaux, et surtout l’expérience de terrain et l’exclusion des situations qui relèvent de la médecine… Bravissimo.

Hélène Champs et Sabri Manoubi (promotion Agâpè maître de mémoire Guillaume Gérault) : « Les bénéfices holistiques de l’exercice physique ». Notre sympathique binôme fut hélas retardé et nous ne pûmes pas profiter de sa présentation !

Mélisa Témime-Sellem (promotion Paracelse, maître de mémoire Leila Nasri) « L’Art-Thérapie »

Delphine Boisdequin (promotion Agâpè maître de mémoire Xavier Mauroy) : « Complémentarité entre la naturopathie et la réflexologie plantaire causale ».

Pour des raisons organisationnelles, les diplômes ont été envoyés par voie postale à ces deux candidats.

—————————————————

 

Merci ++++ à notre chef Alice Vanhoye qui nous a gratifiés d’un cocktail bio, végan, délicieux et particulièrement esthétique !

Voyez son site et ses œuvres culinaires et photographiques sur http://alive-by-alice.com/

Grand merci aussi à Véronique Grillard qui l’a assistée pour la préparation et le service de ces petites merveilles gustatives.

Après tous ces talentueux exposés réunissant des candidats des diverses promotions nouvellement sorties, photo de groupe et partage des agapes au champagne bio ! Nous fûmes tous ravis de trinquer avec les amis, conjoints et camarades des candidats (plus de 60 personnes présentes).

Daniel Kieffer a rappelé l’importance de quelques points utiles pour les futures présentations publiques :

  • 1) Pour les présentations à venir : Veuillez réserver toute votre après-midi et votre soirée (et pas seulement les quelques minutes de votre passage) pour ce partage convivial où les échanges sont nombreux et précieux pour tous. Vraiment, trop dommage de voir partir les candidats dès les diplômes remis. Même la photo de groupe ne comporte pas tous les candidats lauréats !

Appel à la conscience de groupe, à la solidarité en votre promo, au respect des profs présents… !

– Bien respecter le cadre des consignes données dans les documents en ligne : Seulement trois façons de prévoir son mémoire sont acceptables au CENATHO :

  • « Un suivi de cas cliniques » (minimum trois) avec bilans et état des lieux objectif avant et après nos cures (bilans sanguins, scanners, échographies, radiographies,… et échelles de bien-être diverses), ce qui suppose quelques mois d’accompagnement naturopathique en amont.
  • « Une compilation d’études » déjà publiées (banques de données médicales internationales, universitaires surtout) afin de valider, prouver, démontrer, valider, confirmer l’efficacité de nos cures ou techniques.
  • « Un outil de promotion de la naturopathie », tel que publication d’un livre, d’un DVD, de matériel pédagogique présenté dans des expositions, mairies, écoles…
  • 2) Demander-moi le feu vert de principe (choix du sujet) avant de vous lancer ou de joindre un potentiel maître de mémoire. Des mémoires ont encore été réalisés sans me tenir au courant et c’est tout aussi inélégant que hors cadre !
  • 3) Remettre vos travaux achevés au minimum 3 semaines ouvrables avant la date de présentation publique. Vos maîtres de mémoire ne peuvent raisonnablement pas vous relire et éventuellement corriger en moins de temps !

Un ultime et sincère BRAVO à toutes et à tous !

Vos travaux ont été à la mesure de votre enthousiasme et nous ne doutons pas de votre réussite professionnelle toute proche.

Merci enfin de la confiance que vous nous avez accordée : vous êtes l’image vivante d’une merveilleuse profession !

Daniel Kieffer.

2019-06-23T09:01:04+01:00