fbpx

Présentation des Rapports de Stage et Remise des Titres RNCP de Sophrologues de la SFS

/Présentation des Rapports de Stage et Remise des Titres RNCP de Sophrologues de la SFS
Présentation des Rapports de Stage et Remise des Titres RNCP de Sophrologues de la SFS 2019-04-18T16:16:32+00:00

Présentation publique des rapports de stage SOPHROLOGIE

13 novembre 2018 / Promotion « Ubuntu 2018 »

 

Nous avons eu le plaisir de partager les présentations publiques des rapports de stages de 23 candidats ayant achevé leur cursus professionnel de sophrologie.

Etaient présents les formateurs Roland Bost, Fabrizio Medail ainsi que Daniel Kieffer et Marie Lapierre, et les parents, conjoints ou amis invités par les candidats. Nous avons aussi apprécié la présence de stagiaires en début de formation.

 

Christelle ROIGNAN a réalisé son stage dans un institut médicoéducatif pour 45 enfants de 6 à …20 ans. Des difficultés ont été rencontrés vis-à-vis du schéma corporel, et l’objectif fut de créer du lien et de mieux gérer les émotions. Une fois la dynamique installée, tout a bien fonctionné sur un mode souvent ludique, et en simplifiant beaucoup les exercices. Clé retenue : j’ai dû apprendre à m’adapter !

 

Brigitte Dubois-Pallis : travail de stage à la crèche de Massy Palaiseau auprès d’une vingtaine de puéricultrices pour 21 séances. Au final…5 fidèles seulement. Epreuve pour gérer ce groupe difficile. Brigitte a dû se dépasser mais récompense : on lui a demandé de revenir…

 

Mylène Yam : 1 stage avec des enfants et un autre avec des adultes. 8 ateliers seulement dans ce cadre. Gros challenge car Mylène est psychologue pour adultes (en neuropsy), et conditions de travail difficile en stage…Au final, acquis sa légitimité. Pour l’avenir, un atelier par semaine et fière d’intégrer la sophrologie en neuropsychiatrie !

 

Audrey Zanoni-Godard a fait son stage dans une centre social associatif de quartier de Paris (13ème) : 10 personnes suivies mais groupe ouvert. Beaucoup de techniques déclinées, dont même yoga nidra, DR2, SPF…De très beaux retours reçus et gain de confiance. Conscience que le groupe est miroir. Projet de développer ses activités de sophrologie en groupe plus qu’en individuel.

 

Vinciane Anthonioz s’est occupée de demandeurs d’emploi au sein de l’association Activaction, via des ateliers d’une heure trente, une fois par semaine sur quatre mois. Travail axé sur les ressources, l’estime de soi, le stress lié à l’entretien d’embauche… 5 à 9 personnes ont pu être suivies dans un groupe ouvert. Un crescendo positif a été noté, gare de confiance et de légitimité pour Vinciane… Elle poursuit en entreprise, un soir par semaine.

 

Mila-Muriel Rivault a choisi une association sportive à Bures sur Yvette, auprès de 14 retraités plutôt disciplinés, mais souffrantes, d’où 8 séances sur « émotion s et douleurs ». Des tensions dans le groupe n’ont pas facilité la tâche mais l’aide des formateurs du CENATHO fut précieuse. Bons retours in fine. A ce jour, séances hebdomadaires en cabinet pluridisciplinaire… Mission réussie !

 

Karine Lamy a opté pour un stage en IME auprès de 3 groupes dont des éducateurs spécialisés. En tout : 14 + 9 séances. Objectif : aider les aidants et atténuer les douleurs des enfants / ados. De la respiration à Schultz, un rapport de stage sur PowerPoint très détaillé et professionnel (et donc débordant le timing !) … Bravo pour les beaux résultats très gratifiants. Des projets positifs sont en place…

 

Pour Michèle Ghali, un stage en maison de quartier à Versailles pour les séniors ; 2 groupes ont été constitués, et travail de suivi individuel très évolutif, notamment sur le deuil mal fait. A dû s’adapter, composer, anticiper, et prendre’ conscience de l’importance de l’alliance sophronique. Belle mission !

 

Céline Saillau-Revol, quant à elle, a opté pour la CPM du Loiret, à raison de 16 séances en 3 groupes…soit 93 personnes ! application de très nombreux outils, et 90% du groupe souhaite continuer ! Un seul homme dans cette expérience. Céline s’est découvert une passion pour le groupe et va poursuivre en ce sens…

 

Nina Avril, issue de la promotion 2017, a travaillé auprès du Secours Populaire de Clermont. 5 à 10 personnes sur 16 séances, dans un cadre optimum. Opportunité de prendre confiance en elle : Nina continue et ajoute la réflexologie à ses outils de relation d’aide…

 

Lise Masson-Couronne a choisi un groupe de 91 enfants issus des classes de CP au CM2… Du tonnerre dit-elle… avec une approche ludique du corps, du souffle, de la relaxation… et beaucoup d’improvisations vis-à-vis de ses notes de cours ! Impact bénéfice des sophro-contes pour les enfants, « c’était magique » ! » A même offert des séances aux enseignants qui en redemandent… A suivre et bravo !

 

Pour Valérie Beaumont, ce fut un stage à la Cité de la Santé, lié à la CRAMIF (sécurité sociale), pour un public en souffrance et en préretraite… 8 ateliers de 2 heures / semaine, sous forme de groupe fermé. 10, puis trois personnes seulement hélas, mais une assistante sociale… Néanmoins, excellents retours du petit groupe et conscience du devoir lâcher-prise, confiance en soi et perception des liens transversaux dans la relation. Beaux projets professionnels en perspective.

 

Valérie Vincent a choisi le centre culturel du 13ème, à Paris. Que des femmes pour 9 séances d’une heure 15, tournées vers la journée de la Femme ; un autre atelier a répondu aux besoins des ados vis-à-vis des examens à passer ; un troisième réservé à la direction… Conscience que Valérie n’était pas assez préparée pour les ados, mais avec le cœur et l’improvisation, que des bons résultats. Installation suit… !

 

Audrey Paul-Gangneux s’est consacrée à un stage à l’école élémentaire du Val d’Oise, pour 12 enfants de 8 ou 9 ans. Un autre groupe pour les profs, en 6 séances. A proposé un long travail filé sur les émotions, puis a intégré 15 minutes par jour, tout au long de l’année scolaire pour ses propres élèves. Bravo ! Que de retours émouvants ! Objectif à présent : faire entrer la sophrologie à l’Ecole Publique ; un beau challenge qui rappelle celui (réussi) de Micheline Flak, voici 40 ans, pour y faire entrer le yoga. A suivre !

 

Myriam Konialian issue de la promotion 2017 « Jyoti », a choisi un stage auprès des éducatrices d’ALJT ou résidence de jeunes travailleurs : Pas facile d’y introduire la sophrologie (sur la sellette vis-à-vis de la Mivilude ?) car le directeur s’est fié uniquement aux infos Wikipedia… Des ateliers ont pu être donnés mais très lard le soir (+ de 22H30 souvent !). Gros challenge d’identité pour Myriam ; beaucoup de simples respirations et de visualisations pour ces groupes difficiles. A présent, projet de création d’un poste dans un foyer de jeunes travailleurs…

 

Virginie Goyet a pu effectuer trois stages : Un comme découverte de la sophrologie dans un cabinet de soins, avec un gros travail sur la confiance en soi ; l’autre pour l’association Amitié et Présence de la RATP chez des addictifs et avec un professionnel Caycédien pur ! Un 3ème en l’association Rose des Vents liée à la réinsertion et la précarité. S’est sentie vraiment utile, de mieux en mieux, à sa place… et bientôt professionnelle ! Haut les Cœurs !

 

Nathalie Bruggheman s’est investie auprès de la Cité des Sciences, pour des groupes d’adolescents ayant subi des violences, et des adultes victimes de burnout et de harcèlement ; 9 séances durant lesquelles il a fallu s’adapter…mais heureuse d’avoir enfin pu gagner sa légitimité. Conscience aussi de sa part d’ombre vis-à-vis des adultes (effet miroir). Voir des gens métamorphosés en 3 séances fut bouleversant… Ouverture d’un cabinet a Anthony. Nathalie a tenu à présenter des excuses sur le mode O’Hoponopono auprès de notre formateur Roland, suite à une tension en début de formation. Bravo et merci.

 

Adeline Tisserand est psychologue et sophrologue au sein de CHPCO de Beaumont Val d’Oise ; a effectué un stage pour les soignants depuis 2 ans orienté sur « burnout chez les soignants ». Un autre stage fut consacré aux patients également. « Ils en redemandent tous ! » nous confia Adeline… Projet : la sophrologie pour les parents d’enfants cancéreux, dont une formation pour les soignants. Se dit épatée de voir comme ça marche !

 

Nathalie Jean-Alexis a effectué son stage auprès d’enfants, car elle est éducatrice spécialisée Montessori ; a suivi 4 groupes sur 6 semaines. Une nouvelle vie dit elle ! Fut bluffée par les découvertes des enfants au plan de l’écoute, du silence, des 5 sens, des bols chantants… et de tout son propre potentiel auprès d’eux ! Leur reconnaissance fut touchante. « C’est métamorphique la sophro ! »… Merci tout particulier à Banou et à Fabrizio.

 

Sandra Aquaviva s’est tournée vers une boutique-atelier pour femmes enceintes et enfants. A pu développer les outils de la sophrologie (en plus du chant, sa spécialité) prénatale. A pu conscientiser que vouloir à tous prix cadrer les séances, trop les border, fait sortir la sophrologue du présent et de la qualité d’être. A gagné du lâcher-prise et de l’adaptabilité… Les mamans furent très heureuses… ça marche vraiment, quel cadeau ! Gros gain de confiance en soi. Sandra y travaille encore à présent 2 fois par semaine… et se lance dans des ateliers de sophro-méditation, et aussi dans un cabinet de groupe avec une autre collègue et un naturopathe (made in CENATHO bien entendu !)

 

Ludivine Apert s’est immergée dans une école maternelle et une école primaire (deux groupes). Quelle leçon d’adaptabilité une fois encore… Des groupes de 15 à 30 enfants (merci la Mairie !) à gérer par binômes, sinon, impossible… Des séances parfois chaotiques, dont avec des gamins classés hyperactifs, d’autres séances à improviser (victorieusement)… De bons retours vis-à-vis du sommeil, de la colère « jetée à la poubelle », des « petits câlins-merci » … et ils en voulaient encore et encore… Ludivine dit avoir appris à rebondir et à gagner sa légitimité professionnelle. Bingo.

 

Véronique Kunz a plongé au sein de la fromagerie Bel, et s’est retrouvée face à 110 inscrits sur 800 personnes de l’entreprise. 4 heures chaque semaine pour mieux gérer le stress, et une entreprise très bienveillante, des retours très positifs (même quand Véronique doutait) … Gros travail sur les ressources, les peurs, le sommeil… Une proposition lui est faite pour continuer 2 heures par semaine, et des demandes de suivi individuel en sus… Se dit à sa place… « à 55 ans, c’est ma vie ! »

 

Emmanuelle Levy a achevé ces présentations par son expérience en EPAD, pour les salariés et pour les résidents. Presque que des femmes à accompagner chez les professionnelles de santé, fatiguées, tendues… et quelle efficacité ! Pour les résidents, une autre histoire avec 84 ans de moyenne d’âge, des gens coupés du soprs, souvent durs d’oreille… grosse leçon de souplesse mais « merci la vie » !

 

Un immense bravo à toute ces jeunes professionnelles qui ont à cœur de rayonner de leur art de la relation d’aide ici ou là ! De la part de Marie Lapierre, Roland Bost, Fabrizio Medail et Daniel Kieffer qui étaient présents en cette belle après-midi. Tous les autres formateurs se joignent à eux pour encourager les installations professionnelles et la prospérité bien méritée… !

 

Nous avons ensuite tous partagé les agapes bios et trinqué avec des bulles toutes aussi naturelles !

 

 

 

 

 

 

______________________________________________

 

1

 

Présentation publique des Rapports de stage et Remise des Diplômes

Cursus SOPHROLOGIE INTEGRATIVE

Mardi 14 novembre 2017

Promotion JYOTI 2015-2017

Nous avons eu le plaisir de partager les présentations publiques des rapports de stages de 18 candidats (dont 2 stagiaires issus de promotions antérieures) ayant achevé leur cursus professionnel de sophrologie, dernière étape pour l’obtention du Titre RNCP de Niveau 3 de « Sophrologue praticien ».

Etaient présents les formateurs Catherine Jamet, Roland Bost, Fabrizio Medail ainsi que Daniel Kieffer et Marie Lapierre, et les parents, conjoints ou amis invités par les candidats. Nous avons aussi apprécié la présence de stagiaires en début de formation.

2

Alexandra Milazzo a fait son stage à Grasse (06), déjà en poste comme psychologue dans un centre pluridisciplinaire avec infirmière, médecin, assistante sociale… auprès d’un groupe d’aidants et un groupe de professionnels ; 1h30 par semaine ; gestion parfois difficile des cas accompagnés, mais belle expérience enrichissante globalement ; challenge et intérêt dans les phéno-descriptions ; Alexandra a été sollicitée pour renouveler l’expérience in situ 1 heure deux fois par mois…

Hélène Bourges est professeur des écoles et issue de la promotion 2009-2011 (Promotion ANDERSEN) et a effectué son stage en maison de retrait, sur un an ; important pour elle : travailler avec plaisir en sophrologie, sinon, facteur de stress ! Utilisation d’outils simples de relaxation dynamique et statique, visualisations… et même ateliers de philosophie et méditation auprès des enfants (école privée). Bravo !

Alice Branche, issue de la promotion 2014-2016 (Promotion WU WEI), a proposé ses services auprès du MIPA de Toulouse (logiciels pour hôpitaux) : beaucoup de cas de burnout : 16 séances d’une heure dans des groupes ouverts et gros succès ! 120 personnes suivies, mais que des découvertes, donc peu ou pas de suivi à moyen terme ; difficile de faire restituer les gens… cafétéria bruyante… Travail court, simple, concret, et ça marche (toujours étonnée !). A présent, un suivi est demandé, rémunéré. Jadis terrorisée par les groupes, belle réussite !

Karine Rondof s’est rendue à la Maison des Femmes de Paris pour son stage ; femmes en situation de précarité et lutte pour les droits humains. Cible =           anxiété, sommeil et stress social. Des « blancs » dans les restitutions créent un certain malaise au début… avec des femmes souvent non francophones… Succès du « carnet de note » déclencheur de parole. Travail difficile dans une grande salle ouverte… Projets positifs en entreprise…

Aurélie Jamain a travaillé dans son village : groupes pour des élus et des agents municipaux ; 4 personnes suivies sur 10 séances d’une heure 30 ; Bilan très positif et gratifiant ; gagné en spontanéité ; beaux retours sur le découverte de la respiration, la présence vivantielle au présent ; prise de confiance… et job proposé en psychiatrie pour donner des consultations de sophro relaxation…

Aïcha Monceau qui souhaitait travailler en individuel a pu apprécier le groupe (association d’aide aux devoirs scolaires) ; la cible : les mamans, accompagnées un jeudi sur deux (8 à 13 personnes). Opération réussie, malgré salle ouverte et bruyante et public peu francophone… Compris l’importance de répéter souvent les mêmes bases. A signé à présent un contrat rémunéré + un stage en maison médicalisée, en présence d’un médecin… A suivre !

Karine Alain a choisi la salle des fêtes de son village en Normandie ; des ateliers « bien-être » avec un prof de Qi Gong (septembre 2016 à juin 2017) ; belle évolution sur un an pour des retraités (5 à 6 personnes), salle bruyante, mal chauffée,… mais intérêt des respirations, de le RDC1 et des outils de relaxation. Beaucoup appris : on s’adapte +++ Va s’orienter vers l’entreprise, les clubs de sport et le monde associatif…

Lucia Sarmiento a travaillé en Grande Bretagne où la sophrologie est méconnue (comme aux USA) ; secteur associatif de personnes abusées et ou en précarité : 6 à 8 femmes qui ont apprécié la RDC1, les respirations, visualisations… Craignait le cadre (bruyant !) : une fois encore, adaptation = la clé. Les personnes accompagnées sont revenues « plus authentiques » (jadis dominées et blessées) ; au final, deux femmes seulement sont allées au bout du training. Retours bien positifs et moins de « vouloir » dans les attentes de Lucia…

Maïna Henriques a effectué des séances pour 5 séniors de son village et 8 jeunes en CM2. Application des outils des niveaux 1 et 2, visualisation, travail sur le relationnel à soi et aux autres : corps, respiration, 5 sens, effet miroir… Beaux retours d’expériences touchantes ; conscience que le « centrage » du sophrologue induit le calme des accompagnés… A aussi proposé du ludique avec succès. Stage très découvrant pour Maïna et son expression…

Amandine Abrard : stage en école Montessori : conditions idéales. A utilisé son métier précédent d’actrice et d’auteure pour proposer des séances sous forme de contes. Constat : la merveilleuse imagination des enfants. Hélas, parents pas demandeurs…puis 2ème groupe de 7-9 ans beaucoup plus donneurs de restitutions positives… d’où gain en confiance. A débuté ses consultations professionnelles officielles… Bravo. Projet de formation complémentaire en hypnose et yoga du rire. A suivre !

Emmanuel Lefèvre a choisi le Forum 204 à Paris, grand centre inter associatif qui rassemble au moins 250 groupes. Public : 2 personnes de l’animation puis 6, 9 personnes accompagnées de février à juin 2017 à raison de 12 séances d’une heure 30. Application studieuse des techniques de RDC1, de scanner corporel, etc. De moins en moins de trac… osé Schultz et même 2ème et 3ème degré…, Yoga Nidra, travail sur les valeurs… Bons retours du groupe, stage enrichissant et bonnes révisions pour Emmanuel !

Isabelle Mallet a créé son association « Spira-Vie » en mars 2017 pour des animations de Yoga, Danse, Pilate et Sophrologie. Objectif : s’adapter à plusieurs publics différents. Ateliers de deux heurs pour découverte de la sophrologie, le sommeil, la gestion du stress, du corps, et même Yoga Nidra. A aussi accompagné des ados pour la préparation au Bac sur 5 séances ; trac bien géré, super groupe mais que d’adaptations indispensables ici aussi ! La clé ? La bienveillance. Les ados ont réussi le Bac et avec mention s’il vous plaît ! Ils en redemandent… Que du bonheur !

Charlette Van Noort possède un passé dans le cadre social pour personnes âgées ; stage effectué en AMP (aide médico psychologique) pour des handicapés ; groupes de 5 à 6 personnes et suivi de 11 séances ; ne s’est pas « intéressée aux handicaps » mais a développé l’accueil de l’autre et… que d’émerveillements ! Tout est ici à adapter « sur-mesure », du plus basique aux évocations archétypales, mais toujours bien « ancré dans le présent ». Aujourd’hui, Charlette a ouvert son cabinet de sophrologie qui « marche trop bien ! ». Bravo !

Patrick Montcourt, prof d’éducation physique et sportive, a proposé ses services de stage dans son lycée / collège rural. Gamins hétérogènes, souvent en difficulté et de classe 1ère ou terminale ; objectif Bac et orientation post-Bac… Prestations cadrées dans les emplois du temps (assez exceptionnel !). Demandes = gérer le stress et mieux dormir. Beaucoup de partages de qualité. Application de la respiration, SAP, Schultz, Jacobson…. Et 100% de réussite au Bac ! A renouveler pour 2018 !

Marine Montcourt, la digne fille de Patrick, a effectué son stage dans le même établissement que son père, pour des ados en période de challenge et d’idéaux pas faciles à gérer. Enseignants heureusement très ouverts à la PNL, la CNV, et…la sophrologie. Cible : les ados en difficulté surtout, dont deux sélectionnées surtout, souffrant de manque de confiance en elles et très stressées. Applications RDC1, Schultz, Jacobson, cohérence cardiaque, images ressources, signe signal, sophromnésie… Belle alliance attentive où l’humain s’est révélé bien supérieur au titre d’élève ou de prof… Marine s’est sentie à sa place, « faite pour ça », et consciente de tellement de ressources ! A suivre !

Nathalie Finalteri a candidaté à la Cité de la Santé (Cité des Sciences et de l’Industrie avec laquelle le CENATHO a conclu un partenariat depuis quelques années).

Ateliers nommés « Agir pour sa santé » pour des malades pris en charge par la CRAMIF (assurance maladie). Public de 14 personnes de 58 à 61 ans (en maladie) + 2 assistantes sociales sur place. Excellent cadre, clair, silencieux, vaste, confortable.

Thème = respiration revisitée, schéma corporel, vivance phronique, travail sur l’anxiété, le sommeil la vitalité, puis les  5 sens… Les retours furent « géniaux » ; belle occasion de « lâcher ses fiches » !

Victor Mathieu a effectué joyeusement  sa prestation dans son village (mairie dans l’Allier) pour 15 personnes pendant 8 fois 2 heures ; thème = le bien-être au quotidien. Application des outils respiratoires, RDC1, sophro de base… Surpris par l’évolution des restitutions de plus en plus riches… Victor va développer un projet d’application de la sophrologie pour les sportifs et le groupe est aussi en demande d’un suivi… Bravo.

Aude Morel D’Arleux a pu accompagner des élèves angoissés par les attentats parisiens, souffrant de TOC, scolarisés à Montreuil (93). Ateliers plutôt mis en place pour le personnel de la crèche en quête d’un sophrologue. Difficile de gérer le temps en mode « slow life » mais grand plaisir à construire les séances, à donner… le tout multiplié par le plaisir du groupe… Un peu de mal à « tirer » les phéno-descriptions avec ce public. Aude a adoré l’aventure. Confrontée à la dépression a compris que la clé demeure le cœur, de même que la puissance de l’engagement et la constance. Avenir professionnel ouvert sur Bordeaux.

A 19h00 la présidente du Syndicat des Sophrologues Professionnels, madame Isabelle Berthé, a présenté cette association, ses objectifs, ses moyens et son évolution depuis sa création en 2003.

Les buts du syndicat sont de promouvoir la profession, faire reconnaître le métier via l’ADELI (comme les ostéopathes et les chiropracteurs), de s’appuyer sur la place de la sophrologie en Europe, de faire créer une véritable « branche professionnelle » des « professions libérales », ce qui n’est pas encore le cas.

Le syndicat offre aussi une aide à l’installation professionnelle, un conseil juridique, un lien avec les mutuelles, un contrat d’assurance négocié, et une ouverture à la formation continue.

Il vise aussi à collecter des sources et références scientifiques sur les bienfaits de la sophrologie. 750 sophrologues sont membres à ce jour.

Nous avons ensuite tous partagé les agapes et quelques bulles.

 3

Un immense bravo à toutes et à tous et tous nos vœux de réussite et prospérité à nos jeunes sophrologues ! 

 

Présentation publique des Rapports de stages

et Remise des Titres RNCP

Cursus SOPHROLOGIE INTEGRATIVE

 Jeudi 10 novembre 2016

Promotion « Wu Wei » 2014 / 2016

Nous avons eu la joie d’auditionner 18 candidats en fin de formation de sophrologie et de les certifier sous l’égide de la Société Française de Sophrologie dispensant dans le cadre du RNCP.

Eva Decarsin a réalisé son stage au sein d’une association d’artistes ; objectif : découverte de la sophrologie de groupe. Les exercices dynamiques ont été très bien reçus, alors qu’Eva avoue les avoir perçus, au début de sa formation comme du « yoga pour handicapés » ! 8 à 10 personnes ont reçu le training de base sous sa conduite pendant 3 mois. Belle expérience.

Anna Fournié et Lorène Loth ont travaillé en binôme à la prestigieuse Cité des sciences et de l’Industrie (organisme d’Etat avec lequel le CENATHO a signé un contrat de partenariat) ; deux groupes ont été suivis à raison de deux fois deux heures en semaine (pour des demandeurs d’emploi) et deux fois deux samedis (pour tout public de passage) dans le cadre d’une exposition sur la santé mentale. Respirations, visualisations, techniques ludiques… plusieurs personnes sont revenues deux à quatre fois et 8 à 15 personnes ont été sophronisés à chaque séance. Belle découverte de la coanimation, dont face à des handicapés, et naissance d’une collaboration prometteuse entre nos deux stagiaires…

Martine Haudiquet, dans le cadre de la gestion de la douleur ; qu’est-ce que la douleur ? Pourquoi ? Comment… impact de la psychosomatique… Le tout chez un kiné pour deux groupes ouverts à 17 séances en 4 mois ; beau succès ayant utilisé beaucoup de techniques et outils de sophrologie des niveaux 1 et 2, ainsi que relaxologie et Yoga-Nidra…

Anna Fournié, fit son second stage (seule cette fois) stage à l’Hôpital St Joseph en service de rééducation lourde : SEP, séquelles d’AVC, maladies neurodégénératives diverses… Beaucoup de séances en individuel au début, et soucis de gestion des groupes, mais adaptation oblige ! très belles rencontres ; conscience de la complémentarité des personnes du champ de la relation d’aide, et Anna fut même félicitée par tout le staff des soignants après une séance de groupe… !

Morgane Marc Walter  (Promotion « Samâdhi ») a choisi un centre pour personnes âgées dépendantes, de 68 à 92 ans, ainsi qu’un groupe de soignants ayant bien voulu jouer le jeu de la découverte ; gros besoins d’adaptabilité encore une fois, car pas de suivi possible au vu de la mobilité du staff et des horaires disponibles… ; fut supervisée par une psychomotricienne : 5 semaines seulement mais beaux progrès objectivés chez les résidents. Expérience très riche, bénéfices santé nombreux…et même du 4ème degré en fin de stage…

Maria-Helena Dos Santos Freire : stage réalisé à la Maison de santé d’Asnières sur Seine, via une kiné sympathisante ; confrontation aux craintes de sectarisme » par la direction… ou aux risques pris « si un patient fait un délire psychotique »… 1 séance par semaine d’une à 2 heures ; superbe salle et public de 5 à 6 femmes de 30 à +60 ans, surtout d’origine maghrébines ; les techniques du 1er degré, ce fut déjà beaucoup car il fallait comme ré apprivoiser le corps ; a osé les 4 niveaux à la dernière séance…

Corinne Delannoy fit son stage pour des professeurs des écoles, au collège ; objectifs divers dont relation aux parents à harmoniser, pacifier, faciliter, gestion des élèves difficiles, culture de l’image de soi, stress… merci à Catherine Jamet (pour son exigence, elle avait raison –sic). Travail sur le souffle, les relaxations bien sûr, les 5 sens (avec de fortes et belles réactions aux huiles essentielles ! ) Yoga-Nidra extra pour lâcher et oser changer de conscience (merci à D.K. !)… ; groupes de 6 à 8 personnes ; travail sur l’assertivité à la fin, indispensable et contact avec les ressources intérieures…

Nathalie Coufleau fit son stage en club de sport et fitness ; club ouvert aux gens de 6 à 90 ans et directeur lui-même sophrologue Caycédien ! Cible = les coachs pour la gestion du stress et la préparation de projets ou d’examens, ainsi que gestion du temps au travail. SAP, travail sur les émotions très positivement reçu, pour 5 à 6 personnes dont une seule femme, sur 9 fois 2 heures. Bilan enthousiaste.

Marina Duc Martin est animatrice de marche nordique et a travaillé avec ses groupes en « sophro-marche » ; travail de novembre à juin 2016, encadré avec la bienveillance de la Mairie. 2 heures une fois par semaine en alternant, marche consciente, différentes techniques du 14er degré, RD, Yoga-Nidra… expérience du « jardin extraordinaire ». Très positif et ouverture du cabinet en octobre avec deux groupes qui « marchent » déjà très bien !

Hassina Temghari fit deux stages en école primaire ; maternelle grande section pour les enfants (avec surtout du ludique) et pour le personnel (même la directrice !) avec d’autres objectifs (stress). R1 à R2 surtout…Respiration, SD du négatif, positivation… Travail très apprécié par les deux groupes, même le travail d’ancrage pour les petits et visualisation de l’arbre, confiance en soi, etc…

Isabelle Benazet : Stage à la mairie de Carrières sur Seine pour le personnel administratif, soient 10 à 12 personnes régulièrement ; très beau cadre offert pour les pratiques ; contexte difficile (employés, cadre de la mairie) sur 10 séances tout de même. Isabelle nous a présenté son travail via un PowerPoint très (trop ?) complet et détaillé… Utilisation bénéfique de la respiration, de beaucoup de techniques annexes, lâcher-prise, techniques corporelles, …et beaucoup de superbes témoignages d’émotions fortes tout autant que satisfaction de tous les participants pour une « boite à outils » antistress minute par exemple…

Bérengère Timbal Duclaux de Martin (Promotion « Samâdhi »)  a travaillé en centre aéré pour enfants (rue du Château-Landon dans le 11ème arrondissement) ; juillet 2015 à raison d’une heure par jour. Objectifs principaux : la confiance en soi et l’intégration de nouveaux outils pour les 4 à 8 ans. Bénéfique (pour Bérangère aussi +++ même si elle a 5 enfants) ; beaucoup de cadeaux très émouvants, et comme une clé de santé dans l’apprentissage humaniste des enfants…

Pour Célia Si Hassen, ce fut dans le cadre de « l’Association A.C. Santé 93 » (encadrement de malades et des conséquences des maladies –prévention tertiaire). Grosse pression mise par les proches…et superbe expérience in fine. Les malades (K du sein, K de la prostate, diabétiques…) étaient étonnamment plutôt joyeux dans ce cadre associatif qui proposait déjà 15 ateliers bien-être ; la sophrologue de l’association est restés la coach de Célia, son mentor, et elle a tout validé en des séances très structurées, en confiance ! Superbe expérience très gratifiante pour notre cadette de promotion !

Dorothée Laforest choisit l’école de Samoy sur Seine en CA et CM2 donc pour des enfants de 5 à 11 ans ; quatre groupes sur 5 séances, sur une plage horaire difficile (enfants excités après le déjeuner) ; 8 à 18 enfants, groupes mixtes, issus de famille plutôt aisées. Priorité = relaxation ! + 5 sens, schéma corporel, éveil de l’imaginaire… difficile car un autiste et des hyperactifs… mais Dorothée a su rester Zen, et les témoignages des petits furent très positifs, et les mamans en redemandent ! une piste à suivre professionnellement bien entendu…

Julie Buffy s’est impliquée au sein du Comité d’Eure et Loire de tennis, où elle a surtout pratiqué du ludique, et du cocooning… mais aussi des techniques plus toniques et optimisant les ressources (cadre d’un tournoi, donc de la compétition). Elle fit un second stage dans l’ « Association régénère » consacrée à la recherche sur la physiologie et les conseils d’hygiène de vie. Séances sur l’alimentation et le ressenti corporel…voyage dans le tube digestif…le goût « ici et maintenant »… le tout pour 6 à 40 personnes (on s’adapte !) sur une semaine, à raison de deux séances par jour. Julie est à nouveau sollicitée… Bravo !

Adam Vidovic a suivi le personnel des aidants au sein d’un institut médico-éducatif pour enfants handicapés ; 15 à 20 personnes en séances dans une petite salle de sport… Hélas en fin de journée, donc difficile à cause de la fatigue accumulée, et groupes très hétérogènes… très bons retours néanmoins (phéno-descriptions très gratifiantes) : conscience de soi, dynamique de groupe, importance des temps de parole, croissance de la confiance et de l’autonomie… que du bonheur !

Marie Piteveau (Promotion « Samâdhi ») est nutritionniste et professeur de sport ; choix de travailler dans la clinique où elle exerce (service de « prise en charge du surpoids et de l’obésité »). De grosses difficultés d’intégration au sein de la clinique (sectorisation fermée, peurs de concurrence, étroitesse des dirigeants…) firent que Marie a dû changer de stage : plan B = pour les soignants et leur poids de stress. Le « psychocorporel » les a bloqués car « ça, c’est forcément pour les psychologues » (!)…peu à peu, ouverture et enfin succès mais en passant par de l’individuel avant qu’ils osent le groupe… 3 à 5 personnes qui ont joué le jeu très positivement (10 séances en groupe ouvert) ; difficile de toucher à l’intime dans ce milieu mais très belle expérience.

Narjès Boularès (Promotion « Samâdhi »)  pour terminer cet après-midi de présentation bien dense, exposé son travail en association « ADAPT » de réinsertion pour les personnes handicapées (antenne du  18ème) ; public de jeunes et d’adolescents ; la directrice a pu prendre (enfin) conscience « que les professeurs étaient stressés » donc stage présenté comme relaxation plutôt que pouvant toucher au psy… Séances de groupes et individuelles ; même la psychologue était présente (et très « dans sa tête » !). Narjès est passée par une phase de non confiance en soi…puis évidence « que l’humain est bien supérieur aux techniques » d’où enrichissement +++, travail sur les peurs, acceptation, accueil…et puis 4, 6, 8 personnes heureuses, d’où un vrai regain de confiance ; a appris à écouter…Belle victoire !

Après tous ces beaux exposés où les valeurs et la pertinence de la sophrologie ont été clairement démontrés in vivo par les stagiaires, photo de groupe de partage des agapes au champagne bio !

Daniel Kieffer a souligné l’importance des stages de perfectionnement qui sont proposés pour l’année en cours, « Hypnose et sophrologie », puis sur 2017 « Sexologie clinique et sophrologie » puis « Pleine conscience et sophrologie »…

Daniel Kieffer & Marie Lapierre ont aussi rappelé aux stagiaires encore en formation la possibilité de réaliser leur stage dans le cadre de la Cité des Sciences.

Enfin, comment ne pas se réjouir tous de cette métamorphose devenue évidente pour le groupe en ses deux ans de formation professionnelle ! Encore une fois, la sophrologie et l’encadrement des formateurs du CENATHO ont su montrer combien il est essentiel de miser sur ses potentiels, et combien les ressources sont infinies en chacun !

Bravo et merci à toutes et à tous !

SOPHROLOGIE INTEGRATIVE

PRESENTATION PUBLIQUE DES RAPPORTS DE STAGES ET REMISE DES TITRE RNCP DE SOPHROLOGUES PRATICIENS / CENATHO Vendredi 13 Novembre 2015

 Sophrologie Promotion Samâdhi – 13 novembre 2015

Plus de cinquante personnes ont pu partager ce temps fort de présentation des Rapports de stage et de remise des Titre RNCP à nos sophrologues professionnels qui ont terminé avec succès notre formation 2013-2015 en sophrologie intégrative.

Les 8 futurs professionnels suivants ont présenté avec passion leurs travaux de stage :

  • Toinon Dehouck qui a travaillé avec un groupe belge dont des personnes germanophones
  • François Bertrand qui a proposé des séances adaptées aux Pompiers de Paris
  • Karine Pasquereau qui, au sein d’une association de femmes, a pu conduire 18 séances en 10 mois
  • Bertrand Farges lui, s’est consacré aux aidants salariés de l’INAVRM postés en hotlines à l’écoute des victimes
  • Banu Gokoglan qui a permis aux 6-7 ans de l’Ecole de Cachan de vivre leur savoir-être…
  • Michel Ricard qui a œuvré au sein du Centre Marcel Paul (maison de quartier de Cachan) ; les ateliers « bien-être et yoga » ont pu inclure des séances de sophrologie durant 9 mois
  • Marc Sébire a fait de même lors d’un séminaire « yoga et ressourcement » au Mexique avec Brigitte Bruyez ; il a pu ensuite suivre les participants sur 7 semaines
  • Elsa Davy, quant à elle, a pu donner ses prestations de sophrologie durant deux mois dans le cadre d’un établissement de sport et cours de Pilate.
  • D’autres professionnels s’ajouteront bien entendu à cette liste à mesure qu’ils finaliseront leurs rapports de stage.

Un grand merci aux formateurs qui ont pu se libérer pour soutenir les stagiaires : Catherine Jamet, Roland Bost et Fabrizio Medail ; Gilles Pentecôte était excusé, ainsi que les formateurs de province.
Ce rassemblement fut aussi l’opportunité de baptiser le nom de promotion du groupe « Samadhi ».

De tout cœur, bon vent à toutes et tous les nouveaux sophrologues ! Puissent-ils longtemps approfondir encore l’art et la science de la sophrologie (en ses nombreux niveaux !) pour le meilleur en leur vie personnelle et professionnelle… D.K.

Contact informations

CENATHO
221 rue La Fayette 75010 Paris


Tél : 01 42 82 09 78