Présentation publique des Mémoires Cursus Naturopathie / mercredi 18 janvier 2017

Nous avons eu la joie d’auditionner 16 candidats en fin de formation et de les gratifier du diplôme de praticien de santé naturopathe CENATHO ainsi que de le Certification nationale fédérale (La FENA, ex FENAHMAN).

Anne-Lise Rêve, exceptionnellement,  s’est présentée dans le cadre de la fin de sa formation en Sophrologie intégrative. Son stage s’est déroulé à la maison des Femmes de Paris, sous la supervision de son tuteur, Roland Bost. Les femmes accompagnées étaient en situation de précarité, victimes de violences ou traumatismes divers, et le groupe fut particulièrement instable, donc difficile à suivre au long cours. Le projet prévoyait une séance d’une heure trente par semaine, et Anne-Lise a pu y décliner nombre d’outils sophrologiques pour des groupes de 3 à 15 femmes. Le contexte et leur situation souffrante et instable a rendu les plages de dialogues difficiles (grande pudeur, pas de règles pour le « vivre ensemble », pas d’anamnèse préalable possible…). Il a fallu gérer la crise… Expérience au final riche et complexe, qui s’ouvre sur d’autres sessions demandées par la Maison des Femmes…

Mélanie Landru, de la promotion Theobroma Cacao (chocolat), maître de mémoire Catherine Jamet : « La croissance du bébé allaité ». Mise en valeur de l’allaitement maternel, même si les laits maternisés se sont largement améliorés d’année en année. Entre croyances positives et négatives, étude des courbes de croissances de référence « made in USA » et des années 70… obsolètes et mal adaptées à notre contexte français. Une étude poussée de 2006 (OMS) prouve la supériorité du lait maternel, plus digeste, toujours adapté sur-mesure aux besoins de l’enfant, plus complet, autorégulateur de l’appétit. Conseil idéal donné = 6 mois au sein minimum puis mixité sur 2 ans. L’allaitement maternel est confirmé écologiquement correcte (développement durable), nutritionnellement parfait, psychologiquement essentiel…

Alice Vanhoye, promotion Agapé, maître de mémoire Daniel Kieffer : « Etre en vie et avoir envie : cuisine vivante et gourmande et bio ». C’est le fruit de la passion d’Alice qui œuvre dans le champ de la cuisine bio et de la photographie. Sa marque déposée « Alice by Alice » ouvre sur de très nombreuses vidéos en ligne sur le Web, des stages, du consulting professionnel  pour des laboratoires comme Ecoidées, Sol Semilla, les extracteurs de jus Kuvings, Pollenergie, la revue le Chou Brave, Vitamix, etc. Son travail de mémoire rassemble un grand nombre de ses réalisations culinaires et photographiques, pour le bonheur des yeux, du nez, du palais et du cœur. Le plus, indiscutable, de la présentation fut qu’Alice (et son amie Eve) ont préparé une table à déguster en fin de soirée : expérience mémorable que tous ont pu apprécier +++ Son site pour en savoir plus : www.alive-by-alice.com

Caroline Ghys : « Quelle place pour le sauna en naturopathie ». Promotion Unité. Maître de mémoire Christian Brun.Il n’existe hélas que peu de publications en français sur cette merveilleuse technique naturopathique. L’un des livres de référence demeure celui d’Alain Rousseaux. Des sources scandinaves et asiatiques solides soulignent et confirment les bienfaits thérapeutiques pour la santé. De rares accidents sont signalés, toujours liés à de mauvais emplois de la méthode. Caroline a su mettre en valeur les effets comparés des saunas finlandais (chaleur sèche, 80 à 100°C) et du sauna à infrarouge (40 à 60°C), même si la sudation demeure la clé commune. La détox est plus profonde avec les IR (travaux US), favorable aux troubles cardiovasculaires, et même à la rééducation post infarctus. Immuno-stimulation garantie ; effets sur la longévité…et bienfaits même chez les asthmatiques, bronchiteux chroniques, enfants dès 4 ans. Contre-indiqué en cas de fièvre (pas de yang sur yang !), de prise d’alcool, de soucis de spermatogénèse. Etudes contradictoires en cas de grossesse… A vos pratiques !

Céline Fortin : promotion Unité, maître de mémoire Xavier Mauroy : « Vieillissement et antioxydants Comment rester jeune et en bonne santé». Un point bien documenté sur l’avancée en âge, l’oxydation, les anti radicalaires, et un long chapitre sur la cosmétologie anti-âge. Des études viennent confirmer les principes de l’hygiène de vie naturopathique au plan alimentation, gestion du stress, activités physiques modérées… Le point sur les analyses (bio marqueurs) sanguines qui prennent en compte, pour certaines, l’intégralité des paramètres liés à l’oxydation (enzymes, minéraux et oligoéléments, acides aminés, ADN, test KRL… Des clés pour réparer ou épargner les télomérases (enzymes qui réparent les télomères) : astragale, thé vert, chardon Marie, curcuma, pourpier… et pour lutter contre les molécules de Maillard (effet glycation). De quoi préciser et enrichir nos cures N°4 anti radicalaires…

Ludmilla Guerassimoff, promotion Unité, maître de mémoire  Yann Raulin : « Suivi naturopathique des régimes végétariens et végétaliens ». Ils sont 3% en France 12% en Israël, et  30% en Inde par exemple… et pour des motivations diverses. Les mouvements végan, plus de mode depuis quelques années, doivent se supplémenter en B12 indiscutablement (un indice que la formule n’est peut-être pas biologiquement idéale ?)… Des bénéfices sont mis en avant pour les deux systèmes avec forces argumentations scientifiques aujourd’hui : amélioration du microbiote, baisse de l’inflammation chronique, meilleures résistances aux infections… Ludmilla propose aussi une remise en cause du minimum de Rubner, principe qui suppose d’associer systématiquement céréales + légumineuses pour complémenter correctement les acides aminés : jugée de nos jours obsolète, cette règle mérite une remise ne cause face à de nouveaux travaux (voir ma prochaine newsletter de mars). Le principe de précaution (DK) suppose tout de même de suivre la clinique de près, car face à la théorie, c’est elle qui doit toujours demeurer notre maître.

Angèle Ferreux Maeght, promotion Pépite , Maître de mémoire Daniel Kieffer ; la sortie de son troisième livre mérite bien à Angèle un travail acceptable comme mémoire : il se nomme « Délicieusement Green » http://livre.fnac.com/a8165290/Angele-Ferreux-Maeght-Delicieusement-green et déborde, à l’image de son auteure, de générosité, gourmandise, sensualité et bon sens naturopathique. Avec ses deux restaurants, notre chef bio a déjà su nous surprendre mémorablement les papilles lors d’un repas de fin de stage (en Belgique, été 2016). 90 recettes originales, un point sur les super aliments, des clins d’œil sur les implications sociales, économiques, psychologiques -et pas seulement sanitaires- de l’alimentation bio, esthétique et vivante. De la conscience à déguster !

Myriam Sermet, promotion Shanti Yi, maître de mémoire Christian Brun : « Spondylarthrite ankylosante et suivi naturopathique ». La maladie touche 0.3% de la population française. Pour nous naturopathes, elle est réversible mais suppose une réforme des habitudes de vie profonde et durable. La stratégie s’appuie sur l’éviction des éléments acidifiant du terrain, la correction de l’oxydation, celle du terrain inflammatoire chronique, du microbiote, etc. Le beau-frère de Myriam, très affecté, a été suivi ainsi et a joué le jeu pendant deux années : résultats symptomatiques et fonctionnels quasi parfaits et amélioration complète de la biologie et du confort de vie. Un modèle de recherche encourageant.

Angélique Piat, promotion Colibri, maître de mémoire Daniel Kieffer « Le carnet de santé naturopathique ». Comparé au carnet de santé officiel qui suit la croissance des enfants habituellement, Angélique propose ici un suivi qui met en avant l’hygiène de vie, depuis la grossesse, donne une place plus présente au père, et accompagne la qualité de la vie et du bien-être. Elever et ne pas seulement éduquer ses enfants…tout un challenge qui prend sa place dans le cadre holistique de nos accompagnements individualisés…

Valérie Duclos, promotion Nephtys, maître de mémoire Marie-Josèphe Dreyer : « Comment optimiser naturellement les performances du sportif de haut niveau (et éviter le dopage) ». Il existe beaucoup de méconnaissances et illusions entretenues chez les sportifs, et les faire prendre conscience est la première étape essentielle pour un changement comportemental impliqué dans au moins nos quatre techniques majeures. Des témoignages, notamment, liés à un stage à Portland (en Oregon : le plus vieux fief de la naturopathie mondiale). L’alimentation comme clé de la performance : place du paléolithique et du régime Seignalet en nutrition saine. Place des super aliments et optimisation physiologique des performances ; comment éviter les blessures, positiver le mental et les émotions, mettre en évidence les dangers et illusions du dopage… ?

Christine Duvieusart, promotion Pépites, maître de mémoire Catherine Jamet : « La naturopathie au service des demandeurs d’emploi ». Sujet original et au combien devenu utile de nos jours… ! Christine a pu animer des ateliers antistress en lien avec le cabinet de conseil aux demandeurs d’emploi. Peu ou pas d’études ont à ce jour été menées pour suivre le profil santé de ces quelques 6 millions de personnes en France. On note 14.000 décès liés à des dépressions, des familles en souffrance, des fractures sociétales douloureuses. Tout y est affecté : l’image de soi, les relations humaines. Si les risques psychosociaux sont aujourd’hui bien encadrés au plan de l’entreprise, il n’en est rien pour les demandeurs d’emploi. Impact sur les 7 plans de la NTH. et proposition de clés d’accompagnement : alimentation, accompagnement psychologique, exercices physiques, respirations, plantes, huiles essentielles, hydrologie savent faire leurs preuves…

Boris Jean, promotion Unité, maître de mémoire Daniel Kieffer : «  L’insomnie chronique primaire. Approche selon les TTC et rôle optimal du Naturopathe». Un excellent travail, fort bien documenté, où Boris a pu jouer le jeu du cobaye auprès du Centre du sommeil de l’Hôtel Dieu à Paris. Seule unité consacrée à l’étude et à l’accompagnement des troubles chroniques du sommeil, cette unité met en avant l’intérêt de l’hygiène de vie mais surtout des thérapies cognitives et comportementales. On parle de chronicité à partir de 3 nuits de mauvais sommeil et plus par semaine, sur une durée d’un mois au moins. Comment sortir du cercle vicieux où se rencontrent les excitants du matin (café) et les sédatifs su soir, l’anxiété à l’approche des fins de journée, les pensées erronées autoentretenues, le mal-être psychosocial… ? Depuis 10 ans à peine, l’Hôtel Dieu propose des séances de 2 heures, une fois par semaine, sur un training de 6 semaines. On parvient à près de 80% de réussite… dont Boris peut témoigner.

Véronique Grillard, promotion Agapè, maître de mémoire Guillaume Gérault : « Accompagnement naturopathique de la tendinopathie du talon d’Achille chez le sportif (Triathlète) ». Le cobaye fut le mari de Véronique, longtemps confronté aux anti-inflammatoires, antalgiques, semelles orthopédiques, ondes de choc pulsées…sans grands résultats. Des bilans biologiques complets ont été faits avant et après les cures naturopathiques (biologie classique + marqueurs inflammatoires + stress oxydatif…). L’épaisseur du tendon de son époux a régressé spectaculairement de -50% en un seul mois de cure, et s’est normalisé en trois mois, de même que la biologie et les tests fonctionnels (reprise de la course !). Régime inspiré de Seignalet, drainages et revitalisation anti carences, hydro, relaxation  massages… ça marche !

Aurélie Burgay Gaulard, promotion Colibri, maître de mémoire Catherine Jamet : « L’endométriose en naturopathie ». Présentation de la pathologie, de ses symptômes, des pronostics pessimistes ; zoom sur les causes hormonales… c’est l’histoire personnelle d’Aurélie qui s’est investie en appliquant les cures naturopathiques de son mieux : un challenge sur trois mois face aux menaces de sa gynécologue, nullement convaincue d’une possible guérison hors des clous de l’allopathie. Paradoxe presque humoristique : pour prévoir une conception, il faut d’abord prendre la pilule…un certain temps (sachant qu’Aurélie n’a plus vraiment 20 ans…). Une fois encore, régime Seignalet, oméga 3 à grosses doses, un peu de phyto… et déjà  moins 50% de douleurs en 1 mois; Qi-gong de la femme, danse orientale (pour redonner de la vie au petit bassin), bains dérivatifs (poches Guillain) réguliers, cohérence cardiaque, bouillotte sur le foie, vitamines E, D, Zinc… Bilan officiel 2 ans plus tard : « plus trace d’endométriose » et cycle normalisé. Une évidence (joyeuse) pour nous. Un éloquent silence radio chez la gynécologue…

Emmanuelle Durand, promotion Colibri, maître de mémoire Yann Raulin : « Comment notre mode de vie impacte notre système immunitaire ». Jadis formée à la biologie, Emmanuelle a su mettre en évidence l’impact de plusieurs paramètres d’hygiène de vie sur le système immunitaire. Constat de la malbouffe occidentale des pollutions, de la perte des nutriments essentiels (catalyseurs) dans l’alimentation forcée et raffinée, effondrement de la phagocytose liée à la consommation de sucre industriel… Impact de la sédentarisation, de la mécanisation, des loisirs devenus virtuels (sur le Web)… Impact du stress sur le taux des leucocytes NK, de la mélatonine, du métabolisme des glucides… Impact des pesticides sur les pathologies auto-immunes… la flambée des allergies…  Une collection d’évidences bonnes à rappeler pour souligner l’urgence d’un changement radical de comportement personnel, en attendant celui de nos décideurs.

Louise Lemoine-Torrès, promotion Theobroma Cacao (Chocolat), maître de mémoire Daniel Kieffer : « La naturopathie de 7 à 147 ans » ou  « comment préserver sa schtroumpf grâce à la naturo ». Ici, un final plus qu’original, puisque Louise a choisi de réaliser une bande dessinée particulièrement ludique et attractive sur notre art naturopathique. La conception graphique est due à la plume de son amie Diane Lombardo (chapeau bas !). Cette BD est un alibi merveilleux pour faire passer les fondamentaux de la naturopathie auprès d’un nouveau public. L’histoire, les « 5 ismes », la consultation, tout y est, avec humour, pertinence et conviction. Reste à trouver un éditeur…

—————————————————

Après tous ces beaux exposés réunissant des candidats des diverses promotions nouvellement sorties, photo de groupe et partage des agapes au champagne bio !

Nous fûmes tous ravis de trinquer avec les amis, conjoints et camarades des candidats (plus de 50 personnes présentes).

Daniel Kieffer a souligné l’importance de quelques points utiles pour les futures présentations publiques :

  1. Bien respecter le cadre des consignes données dans les documents (en ligne), notamment pour la page de garde qui doit répondre à des critères précis.
  2. Continuer de travailler dans l’esprit de la recherche et des validations cliniques ou des compilations de sources universitaires déjà publiées, simplement synthétisées. De même, les mémoires à vocation de promotion ou de développement médiatique de la  naturopathie.
  3. Demander le feu vert de principe (choix du sujet) avant de vous lancer ou de joindre un potentiel maître de mémoire.
  4. Remettre vos travaux achevés au minimum 3 semaines ouvrables avant la date de présentation publique.
  5. Réserver toute votre après-midi et votre soirée (et pas seulement les quelques minutes de votre passage) pour ce partage convivial où les échanges sont nombreux et précieux pour tous.

Un ultime et sincère BRAVO à toutes et à tous !

Vos travaux ont été à la mesure de votre enthousiasme et nous ne doutons pas de votre réussite professionnelle toute proche.

Merci enfin de la confiance que vous nous avez accordée : vous êtes l’image vivante d’une merveilleuse profession !

Bravo et merci à toutes et à tous !

2019-06-23T09:01:09+01:00